Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > Audiozone a capturé le son d’un violon Stradivarius avant qu’il ne soit perdu à jamais…

Audiozone a capturé le son d’un violon Stradivarius avant qu’il ne soit perdu à jamais…

Audiozone a entrepris d'immortaliser le son des Stradivarius en créant une banque de son !

Audiozone souhaite immortaliser le son des violons Stradivarius en créant une banque de son

Le violon Stradivarius a la réputation d’offrir la plus belle sonorité qu’on puisse obtenir avec objet fabriqué par l’homme. Malheureusement, ce n’est plus qu’une question de temps avant que ces instruments ne deviennent à jamais muets… Après des siècles à reproduire des mélodies incomparables, la tonalité du violon change, et il devient de plus en plus difficile à utiliser. C’est donc avec un grand enthousiasme que nous apprenons l’existence d’un ambitieux projet de conversation, initié par le créateur de samples Audiozone. Le but d’Audiozone est simple : la société souhaite créer une banque de sons Stradivarius, afin de préserver cette sonorité unique pour les générations futures.

Les membres d'Audiozone à côté des violons Stradivarius

Crémone, ville natale des plus grands luthiers de l’histoire

L’objectif est donc d’une rare noblesse. D’autant que cette banque de sons sera téléchargeable gratuitement une fois le travail d’enregistrement terminé ! Encore fallait-il trouver des Stradivarius en bon état, et surtout, avec un son proche de ce qu’il était au moment de la création des instruments (il y a plusieurs siècles…). Fort heureusement, la ville de Crémone en Italie, dont Antonio Stradivari et de nombreux autres artisans de renom sont originaires, dispose d’un fantastique Museo del Violino. Les passionnés qui y officient ont passé d’innombrables heures à restaurer et entretenir de précieux violons, dont certains fabriqués par Stradivari en personne ! Pour immortaliser à jamais le son de ces instruments uniques, Audiozone a fait confiance aux conservateurs de ce musée, qui lui ont sélectionné 4 pièces rarissimes. Les deux violons, l’alto, et le violoncelle ainsi retenus sont pour certains vieux de près de 500 ans !

Le Museo Del Violino à Crémone

Des violons vieux de près de 500 ans, dont deux conçus par Stradivari en personne

Dans le détail, la sélection s’est portée sur un alto Stauffer conçu par Girolamo Amati en 1615 (joué par Wim Janssen), sur un violoncelle Stauffer fabriqué par Antonio Stradivari en 1700 (joué par Andrea Nocerino), sur un violon Vesuvio de 1727 toujours signé Stradiviri (joué par Antonio De Lorenzi), et enfin sur un violon Prince Doria de 1734 façonné par Guarneri Del Gesù (joué par Gabriele Schiavi). Les musiciens ont dû jouer chaque note une par une, et effectuer tous les styles possibles (pizzicato, tremolo, etc…). Bien que passionnante, l’opération fut d’une extrême complexité, nécessitant la transformation d’un auditorium en véritable studio d’enregistrement. Jusqu’ici réservé à une élite, le son de ces instruments sera donc bientôt accessible aux musiciens du monde entier, gratuitement.

La salle numéro 5 du Museo Del Violino

L’auditorium Giovanni Arvedi transformé en studio d’enregistrement éphémère

Afin de capturer le son des 4 instruments retenus, les équipes d’Audiozone ont installé 32 microphones dans l’auditorium Giovanni Arvedi du Museo Del Violino de Crémone. Ces micros ont été disposés intelligemment, afin de capturer le son des instruments sous tous les angles possibles. Pendant les sessions, Audiozone a été confronté à un problème épineux, qui a mis en péril leur noble entreprise de sauver le son des Stradivarius. En effet, les rues pavées entourant le musée conduisaient à rendre audibles les bruits de pas et les nuisances émises par les voitures au sein même de l’auditorium. Et logiquement, tous ces bruits parasites se retrouvaient eux aussi immortalisés dans les enregistrements… C’était sans compter l’implication du maire de la ville, Gianluca Galimberti, qui est aussi le président de la Fondazione Stradivari.

L'auditorium dans lequel les violons Stradivarius ont été enregistrés par Audiozone

Un quartier plongé dans le silence pour les besoins des enregistrements

Celui-ci a demandé aux habitants de la ville de Crémone d’éviter de se déplacer dans la zone du musée, et de rester le plus silencieux possible pendant toute la durée des enregistrements. Les rues furent donc bloquées, et le flux routier dévié par la mise en place d’itinéraires alternatifs. Pour éviter tout bruit supplémentaire, les équipes d’Audiozone ont même été jusqu’à démonter les lampes présentes dans le musée. Les enregistrements ont duré pendant 1 mois, et se sont terminés au milieu du mois de février 2019. Pendant toute la durée des travaux, les prises de son étaient assistées par le professeur Fabio Antonacci du Politecinco de Milan, également accompagné par les étudiants du Musical Acoustics Lab de Crémone. Tous étaient là pour apporter leurs connaissances acquises lors des recherches qu’ils ont mené sur les instruments du musée et sur l’acoustique de l’auditorium.

Un violon conçu par Antonio Stradivari

Si le cœur vous en dit, vous pouvez visiter le Museo Del Violino qui se trouve sur la place Guglielmo Marconi dans la ville de Crémone (Lombardie, Italie). Nous avons aussi contacté la société Audiozone en charge du projet Stradivarius pour une date de disponibilité. Retrouvez leur réponse sous la vidéo !



Mattia Bersani d’Audiozone nous répond !


« Nous avons enregistré une énorme quantité de fichiers, environ 500 000 notes, articulations, etc… Actuellement, nous travaillons donc toujours sur les fichiers et créons un logiciel qui reproduira fidèlement le violon « Vesuvio » de Stradivari (de 1727) en version numérique. Il n’y a pas de date de sortie, les intentions sont de commencer à le distribuer d’ici le premier semestre 2020. Plus tard, le logiciel du quatuor à cordes historique de Crémone sera également publié, avec les enregistrements d’instruments prestigieux réalisés par Stradivari, Amati et Guarneri del Gesù. N’hésitez pas à nous recontacter en 2020 et nous vous tiendrons au courant à cet égard. Sous la signature, retrouvez également les liens de notre site Internet et des réseaux sociaux (Facebook et Instagram) qui seront toujours mis à jour. »


Sources : Commune de Crémone, Sound & Vision

A consulter aussi :
Ken Ishiwata Vous Raconte L’histoire De La Hi-Fi
Le Système Hi-Fi De Steve Jobs
Découvrez Sur Quel Système Hi-Fi Serge Gainsbourg Écoutait Sa Musique !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut
Partagez !