Vous êtes ici
Accueil > Casques Audio > Beats by Apple : ce qui nous attend en 2015

Beats by Apple : ce qui nous attend en 2015

Si on devait parler d’une association qui a fait beaucoup de bruit en 2014 au sens propre comme au sens figuré, le rachat de Beats par Apple serait surement sur le bout de toutes les langues. L’acquisition de la marque de Dr Dre par la Pomme pour la bagatelle de 3 milliards de dollars en Mai 2014 n’avait pas manqué de provoquer des crises de moulinets frénétiques avec les mains aux différents acteurs de l’univers de la musique. Un an après, le résultat de cette collaboration n’est toujours pas visible mais en marge du WWDC cela pourrait bientôt changer

beats-by-apple-3

Un marché en pleine évolution

Cela fait maintenant plus de 10 ans qu’Apple s’est rapproché du monde de la musique en lançant en 2001 le premier iPod qui aura encore aujourd’hui le succès qu’on lui connait. La firme de Cupertino a su révolutionner le marché tout en l’accompagnant dans ses nouvelles pratiques à travers la plateforme de vente de musique numérique iTunes Store qui fera d’Apple le leader sur le marché. Si iTunes continue de faire des bénéfices records, ces dernières années ont vu l’essoufflement de ce modèle au profit du streaming musical incarné par ses nouveaux acteurs Spotify, Deezer ou encore Qobuz en France.

Apple iTunes

Le phénomène n’est pas nouveau, mais il vient de passer un cap depuis cette semaine, selon le RIAA, pour la première fois le chiffre d’affaire du streaming musical est devenu supérieur à celui de la vente par téléchargement. Une date symbolique pour une tendance qui devrait s’accentuer dans les prochaines années, faisant passer le streaming musical au premier plan en matière d’écoute et relayant toujours plus loin les supports physiques à l’orée de la forêt (c’est triste mais c’est comme ça).

Le streaming musical dépasse le téléchargement numérique

Même si iTunes conserve son hégémonie sur la vente de titres numériques, Apple a senti le vent tourner bien avant que la nouvelle tombe. Mises à part les réunions de travail hyper cool avec Dr Dre et Jimmy Lovine, le rachat de Beats s’inscrit dans cette évolution du marché afin de permettre à la Pomme de rattraper partiellement son retard sur la concurrence en plaçant un premier pied dans cet univers… Pour par la suite sauter à pieds joints en éclaboussant la concurrence à pleine puissance commerciale.

Dr Dre et Jimmy Lovine les fondateurs de Beats

Ce que propose Beats Music

Si l’arrivée de Tidal était assez inattendue, la couleur est annoncée depuis bien longtemps pour Beats Music qui est déjà présent sur le marché américain depuis début 2014. Au niveau de l’offre proposée, la plateforme n’offre pas la possibilité d’écouter de la musique gratuitement mais un abonnement à 7,99 dollars par mois. Une offre moins chère que la concurrence pour une qualité d’écoute et un catalogue du même acabit que Spotify (20 millions de titres, encodage en MP3 à 320 Kbps).

Beats Music

Beats Music se démarque surtout au niveau du son proposé à ses abonnés. Alors que Spotify se base sur un algorithme pas toujours très pertinent pour proposer des artistes et playlists à ses utilisateurs, Beats Music intègre une dimension plus humaine en proposant une véritable curation de son contenu. La marque de Dr Dre a ainsi débauché à la direction artistique Trent Reznor, le leader de Nine Inch Nails, ainsi que des grands noms de la radio pour développer un service plus proche de ce que les auditeurs attendent tout en leur faisant découvrir de nouveaux talents. Loin du modèle « Shuffle », l’idée est ici de proposer des playlists réalisées à « la main » pour s’accorder à chaque occasions.  Une ligne de conduite qui pose les bases de ce que sera le nouveau service d’Apple.

Trent Reznor chez Beats

La nouvelle plateforme musicale d’Apple

Début Juin aura lieu la WWDC (Apple Worldwide Developers Conference) qui devrait annoncer la refonte de Beats Music version Apple. Cette nouvelle plateforme musicale, dont on taira le nom car on ne le connait pas, devrait conserver la même philosophie que Beats Music tout en s’intégrant au sein du nouvel iOS 8.4 et à iTunes 12.2, lui conférant ainsi un tracé international. En comparaison des 250 000 abonnés actuels de Beats Music, ce seront plus de 500 millions d’utilisateurs d’iTunes qui pourront avoir accès à cette nouvelle monture directement depuis le logiciel. Autant dire que cette plateforme profitera d’un tremplin de lancement de premier ordre.

Apple WWDC 2015

L’autre grosse nouveauté est que cette plateforme pourrait disposer d’une application disponible sous Android, ce qui ferait d’elle la toute première appli développée par la marque à la Pomme sur le système d’exploitation du concurrent Google. Quand on sait à quel point Apple tient à garder son identité, en ne figurant par exemple pas sur les produits et publicités Beats, c’est que les enjeux doivent être conséquents derrière…

iOS 8.4 et Beats

Une synergie de talents et une force de frappe commerciale énorme

Je n’étais pas si loin de la réalité en parlant plus haut des réunions de travail entre Tim Cook, Dr Dre et Jimmy Lovine. Apple a toujours su s’entourer des meilleurs pour conquérir des marchés qu’il convoitait. Outre la dimension cool de la chose, les deux fondateurs de Beats sont des acteurs incontournables de la musique. Ils ont quasiment forgé le monde de la musique actuelle et en connaissent chaque recoins en tant que producteurs des plus grands artistes de notre époque de U2 à Guns N’Roses en passant par Pharrell Williams… D’autre part pour développer sa nouvelle plateforme, Apple a débauché ses derniers mois le DJ Zane Lowe qui animait depuis dix ans une émission pour la BBC ainsi que 4 producteurs de la même radio qui s’est fait littéralement pillée. Preuve que la Pomme nourrit de grandes ambitions pour le marché du streaming musical.

Zane Lowe passe chez Apple

Mais si Beats Music est un élément qui a motivé l’achat de Beats par Apple, il ne justifiait certainement pas à lui seul les 3 milliards de dollars mis sur la table. Beats c’est avant tout des casques audio haut de gamme que l’on retrouve sur les oreilles d’à peu près toutes les stars les plus « hype » de la planète, à commencer par la moitié de l’équipe de France de football… Mauvais exemple; à commencer par Serena Williams, Lebron James, Neymar ou encore Ludacris. Une puissance commerciale que peu de marques peuvent se targuer d’avoir et qui servira activement les desseins d’Apple. On comprend mieux pourquoi Beats a conservé son nom de jeune homme…

Lebron James et Dr Dre

Des casques audio Made for iPhone

En parlant des accessoires audio, Apple a également décidé de s’ouvrir à la concurrence en autorisant la construction de casque équipés du port Lightning certifiés Made for iPhone. Deux configurations sont prévues pour les constructeurs de casques estampillés Lightning : le Standard Lightning Headphones et le Advanced Lightning Headphones. La première configuration de casques devra utiliser un DAC Wolfson chargé de court-circuité le DAC intégré dans les iPhone et iPad, la seconde quant à elle verra l’apparition de systèmes de réduction du bruit intégrés au casque. Sony et Philips sont les premiers à avoir sauté le pas avec les premiers casques Lightning MDR-1ADAC et le Fidelio M2L. Si Apple n’a jusqu’ici que discrètement œuvré sur le design des casques Beats, on devrait voir prochainement le lancement des premières version Made for iPhone. On est encore loin de la disparition du câble Jack mais Apple pose déjà la première pierre et ne fera aucun sentiment à propos du connecteur.

Philips Fidelio M2L

Le décors est planté, il nous reste plus qu’à se retrouver en début juin lors de la WWDC pour voir qu’Apple nous réserve mais nul doute qu’après un an de travail dans l’ombre entre Apple et Beats, le résultat s’annonce très lourd et pourrait bien modifier sensiblement le paysage musical.

Laisser un commentaire

Haut
Partagez !