Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > IGZO et OLED : les dernières générations de dalles TV

IGZO et OLED : les dernières générations de dalles TV

Suite de l’article sur les différentes technologies utilisées dans les dalles LCD, on va s’attaquer à présent aux nouvelles générations d’écrans TV qui commencent à émerger sur le marché. Parmi la multitude de nouveaux concepts à l’étude plus ou moins sortis des tiroirs des constructeurs, deux technologies déjà bien avancées vont nous intéresser en particulier : l’IGZO et les fameux écrans OLED dont tout le monde parle.

Technologies d'écrans TV IGZO et OLED

 

L’IGZO le cheval de bataille de Sharp

Développé dans les années 2000 au Japon, la technologie IGZO fut largement reprise par Sharp qui en a fait son cheval de bataille dans la guerre féroce qui se livre sur les terres des écrans TV. Contrairement aux technologies qu’on a déjà abordé, l’IGZO n’est pas un nouveau type de dalle mais un nouveau type de semi-conducteurs composés des éléments chimiques Indium, Galium et Oxyde de Zinc. Ils remplacent ainsi les transistors en silicium habituellement utilisés dans les dalles LCD pour venir piloter de manière plus efficace les cristaux liquides des dalles LCD mais aussi les écrans OLED.

Technologie IGZO
Technologie IGZO

 

Plus fins et 20 à 50 fois plus mobiles que les transistors en silicium, ces nouveaux semi-conducteurs permettent de contenir plus de pixels sur une même surface. Il en résulte une résolution plus élevée pouvant atteindre 4 fois le Full HD. Les dalles IGZO sont également moins énergivores que les dalles LCD car elles proposent une meilleure transmission de la lumière provenant du rétroéclairage.

L’IGZO est pour l’instant essentiellement utilisée dans les smartphones et tablettes où sa résolution élevée et son autonomie lui permettent de faire des merveilles, mais elle devrait très rapidement équiper des écrans Ultra HD de grande taille.

 

L’OLED le LCD Killer désigné

On entre à présent dans un tout autre registre avec la technologie OLED, vu par tous comme le futur successeur du LCD. Pour faire simple, l’OLED est une petite diode électroluminescente organique produisant de la lumière. Sur une dalle d’écran TV, cela se traduit par des millions de diodes de couleurs rouges, vertes et bleues pilotées par des transistors qui vont allumer et éteindre chaque pixel selon les besoins. Les écrans OLED n’ont ainsi pas besoin de rétroéclairage puisque chaque pixel émet directement la lumière sans passer par les divers filtres composant un écran LCD.

Les angles de vision d'un écran OLED
Les angles de vision d’un écran OLED

Les écrans OLED sont ainsi beaucoup plus fins que les écrans LCD tout en proposant des performances bien plus qualitatives. Le taux de contraste affiché par un écran OLED est tout simplement exceptionnel et la profondeur du noir est quasi-parfaite puisqu’elle est provoquée par l’extinction complète du pixel. La colorimétrie et la luminosité sont également grandement améliorées. Un écran LCD doit passer par un rétro-éclairage puissant traversant un filtre polarisant et des filtres de couleurs, ce qui amène fatalement des fuites de luminosité obligeant le rétro-éclairage à augmenter sa puissance pour compenser. L’écran OLED s’affranchit de ses différents filtres en générant directement sa lumière sur la surface de la dalle. Cette caractéristique lui permet de consommer moins d’énergie et d’obtenir également des angles de vision parfait ainsi que des images plus fluides atteignant un temps de réponse inférieur à 0,1 ms. De quoi régaler n’importe quel gamer de l’extrême.

Ecran flexible LG OLED
Ecran flexible LG OLED

 

Les prouesses de l’OLED se retrouvent jusque dans son design plus fin et plus souple qui a permis l’émergence des premiers téléviseurs incurvés, repris ensuite sur les écrans LCD. La flexibilité des écrans OLED pourrait lui permettre des utilisations très intéressantes à l’avenir puisqu’il serait possible de l’intégrer dans des objets du quotidien !

 

Les faiblesses des écrans OLED

Comme rien n’est parfait en ce monde, les écrans OLED, malgré toutes leurs qualités, ont également leurs faiblesses. La première provient de la durée de vie des écrans OLED bien plus courte que celles des écrans LCD surtout pour les dalles de grande taille. Cette limite provient de l’affaiblissement rapide des diodes qui subissent invariablement les ravages du temps. Les constructeurs sont cependant sur le coup pour apporter des solutions à ce problème faisant passer la durée de vie des écrans OLED de 15 000 heures à plus de 40 000 heures.

Une diode OLED
Une diode OLED

Le prix des écrans OLED est également un énorme frein à sa démocratisation. Théoriquement plus faciles à produire que les écrans LCD, les constructeurs ne parviennent pas encore à maîtriser totalement la production des écrans OLED.

Enfin la jeunesse de cette technologie reste son principal défaut. Même si sur le papier, la technologie OLED paraît presque parfaite, dans les faits les constructeurs ne sont pas encore parvenu à produire une dalle alliant toutes ses qualités avec la longévité. L’OLED est pour l’instant surtout utilisé dans les smartphones (bien aidé par la domination de Samsung dans le domaine) où son autonomie et ses qualités de contraste font des merveilles. Pour les écrans TV, beaucoup de constructeurs restent très frileux fasse à cette technologie qui est surtout portée par LG sur le devant de la scène.

Plan de conception d'un écran OLED
Plan de conception d’un écran OLED

La marque sud-coréenne a d’ailleurs fait sensation lors du CES 2015 en présentant pas moins de 11 écrans TV Ultra HD 4K OLED allant du 55 pouces au 79 pouces.

Conclusion 

Pour autant, les écrans LCD sont loin d’être morts puisque la plupart des constructeurs continuent d’investir dedans, améliorant sensiblement les différentes technologies de dalles utilisées pour des prix plus accessibles.

Première tablette MEMS de Sharp
Première tablette MEMS de Sharp

D’autres technologies encore expérimentales sont également à l’étude chez certains constructeurs et pourraient bien bouleverser les forces en place. On citera notamment la technologie MEMS de Sharp, qui est décidément sur tous les fronts, ainsi que des variantes de l’OLED ou encore le QLED qui pourrait offrir des performances encore meilleures que l’OLED. Bref, on a hâte de voir ce que cela ça donner !

N.B : Pour plus d’informations, consultez notre guide sur la technologie OLED.

Laisser un commentaire

Haut
Partagez !