Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > GoPro : Success Story façon American Dream !

GoPro : Success Story façon American Dream !

Petite, compacte et de forme rectangulaire, elle a la particularité de fournir des images exceptionnelles. Si elle ne vous dit rien, vous avez certainement déjà vu quelques images issues d’une caméra Go Pro sur internet ou à la télévision. En effet, cette caméra est un phénomène à elle toute seule concernant la prise de vue embarquée.

GoPro

Comme bon nombre d’inventions et d’idées lumineuses, tout a commencé avec la frustration d’un seul homme : Nicholas Woodman. « Nick Woodman » comme on le surnomme est le PDG et le fondateur de la célèbre marque GoPro.

0x600_3_Surfeur de son état, c’est en 2002, lors d’un d’un « surf trip » en Australie à bord d’une toyota, qu’une idée germa en lui. En effet, Nick et ses amis se virent dans l’incapacité de photographier avec qualité leurs multiples sessions de surf. Les photographes amateurs qu’ils étaient n’avaient pas le matériel nécessaire pour être au cœur de l’action à moindre coût et donc  prendre des photos pouvant transmettre toute l’émotion et la beauté de leur sport de glisse. Ainsi, de retour en Californie, il vend plus de 600 ceintures et de perle afin de réunir assez d’argent pour financer un projet. Nick Woodman retourna chez sa mère, fonda « Woodman Labs » et se donna comme objectif de créer la caméra de ses rêves, une caméra discrète qui sera à même de le suivre durant ses sessions de surf et lui offrir des images dignes de ce nom.

0x600_1_ Il en vint un nombre incalculable de tentatives et d’essais en tout genre avec des appareils photos jetables, des sangles de poignet cousues main ou à la machine pour enfin arriver à un résultat acceptable. Une caméra capable de le suivre sans être envahissante, une caméra antichoc et étanche mais disposant surtout d’une qualité d’image exceptionnelle. Car Nick Woodman avait à cœur de proposer une caméra permettant à tous les surfeurs de profiter des mêmes photos que celles d’un surfer professionnel accompagné de son photographe attitré.

Ainsi, en septembre 2004, au bout de deux ans d’efforts, la caméra pouvant prendre des séquences faisant de vous un véritable héros est née : la GoPro Hero (modèle 001). Disponible dès avril 2005, cet appareil photo argentique silencieux au format 35 mm disposait d’une pellicule de 24 poses Kodak 400 et était décrit comme un appareil photo de poignet réutilisable.

0x600La caméra GoPro a évolué au fil du temps pour prendre à bras le corps l’ère informatique et internet. Elle devient numérique, peut enregistrer de la vidéo, repousse sans cesse sa résolution et se dote d’un objectif grand angle à 170°. Parallèlement, Nick Woodman a su diversifier l’utilisation de sa GoPro Hero. D’abord développé pour les surfeurs, le potentiel se révéla aux yeux de Nick qui développa les accessoires nécessaires pour l’installer sur un guidon de vélo ou de moto, sur une voiture, un casque de ski et j’en passe. En résumé, il veut installer sa caméra sur tous les supports mobiles possibles et inimaginables. C’est d’ailleurs ce qu’il va se produire car en plus de plaire à tous les sportifs extrêmes ou non qui immortalisent leurs exploits, l’utilisation se démocratise et séduit le grand public.

nickwoodman L’avènement de YouTube y contribue et les caméras GoPro sont utilisées pour les plus grandes manifestations sportives, freestyle, marketing ou humaine. Outres les nombreuses vidéos ou photos disponibles sur YouTube et sur la toile, vous avez forcément vu les images incroyables du saut de Félix Baumgartner depuis sa capsule en lévitation à 39000 mètres dans la stratosphère.
La dernière campagne de pub télé de Nescafé met également en avant une caméra GoPro, le placement de produit est judicieux et pertinent. Oui, la GoPro devient un objet incontournable pour filmer son quotidien sportif ou non sous un angle nouveau et le partager auprès de ses proches et du monde entier.

LCDTouchBacPac_Lifestyle_683x426_2_Woodman Labs représente en 2011, 250 millions de dollars (193 millions d’euros) de bénéfice selon Reuters. L’entreprise aurait ainsi vendu pour près de 600 millions de dollars de caméras et de matériel en 2012 (environs 463 millions d’euros). Nick Woodman est classé en 2013 parmi les hommes de moins de 40 ans les plus riches de la planète et il n’a pas fini de nous surprendre avec sa petite caméra qui a fait du chemin. Comme il le dit lui-même : « Si vous aimez ce que vous faites, vous avez tendance à le faire bien. Il y a encore beaucoup à faire chez GoPro ». Le meilleur est donc à venir et c’est tant mieux pour les usagers que nous sommes.

La dernière fournée de caméras GoPro se nomme la Hero3. Elle représente le « must » de ce qui se fait en caméra embarquée sportive et réunit tout le savoir-faire que l’on peut attendre de « Woodman Labs ». Sortie en novembre 2012, elle se décline en trois gammes : White Edition, Silver Edition et Black Edition. Elle fait suite à la HD Hero2 dont elle améliore considérablement les caractéristiques. Si bien, qu’on peut difficilement retenir un « Wow » d’admiration devant une vidéo réalisée à partir d’une caméra GoPro Hero…

2 thoughts on “GoPro : Success Story façon American Dream !

Comments are closed.

Haut
Partagez !