Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > Cellules phono : le cas Nagaoka.

Cellules phono : le cas Nagaoka.

L’entreprise japonaise Nagaoka fabrique des cellules phono et des diamants depuis les années 40 ! Toutes les pièces de précision qui composent ces cellules sont d’ailleurs élaborées dans leur propre usine. Cela comprend le diamant et le cantilever, mais aussi le système magnétique, les bobines… Rares sont les fabricants à en faire autant dans cette discipline !

 

Cellules Nagaoka série MP

Les amoureux du vinyle savent que la cellule phono a une incidence décisive sur la sonorité de leur système audio. C’est en effet à la cellule que revient la charge de capturer les informations contenues dans le sillon pour les convertir en un signal électrique. La qualité et la forme du diamant, ainsi que la précision du processus de fabrication, sont d’une importance cruciale ! La firme Nagaoka a l’avantage de pouvoir réaliser en interne toutes les pièces qui composent leurs cellules, et est ainsi capable de contrôler à 100% la chaîne de production. La gamme de cellules Nagaoka MP est composée des références MP-100, MP-110, MP-150, MP-200, MP-300 et MP-500.
La montée en gamme se fait principalement sur le type de cantilever employé et sur la qualité du diamant, mais aussi sur les matériaux qui composent la coque et sur l’équipage interne. Toutes les cellules Nagaoka MP exploitent un oscillateur ultra léger en permalloy (MP signifie Moving Permalloy), et peuvent donc être associées à n’importe quel préampli phono MM. Elles sont aussi équipées d’un diamant pouvant être remplacé par l’utilisateur. Pratique car comme pour toutes les cellules, le diamant s’use, et il convient de le remplacer à partir de 800 ou 1000 heures de fonctionnement si vous en prenez soin. Ces diamants sont d’ailleurs interchangeables, ce qui signifie qu’on pourra par exemple monter une pointe de MP-150 sur le corps d’une MP-100. Vous n’aurez pas tous les attributs sonores d’une MP-150, mais vous gagnerez tout de même en qualité d’écoute !

 

Nagaoka MP-100 et MP-110

La MP-100 ouvre la gamme de cellules phono Nagaoka de fort belle manière, avec un diamant conique, un cantilever en alliage d’aluminium et un aimant samarium cobalt, le tout contenu dans une coque renforcée à la fibre de verre avec boitier blindé. A l’écoute, il est très difficile de croire qu’il s’agit d’un modèle coûtant moins de 120€… « L’élément le plus remarquable de cette cellule réside dans son équilibre tonal. Elle ne sonne pas trop claire, le médium est beau, fluide et entier, et le grave est excellent. Cette Nagaoka se débrouille très bien sur des passages réputés compliqués […] Le médium est d’ailleurs meilleur que sur toutes les cellules concurrentes » (Blog Needle Doctor).
Affichée à 149€, la cellule Nagaoka MP-110 se distingue principalement de la MP-100 par l’adoption d’un diamant elliptique. Le niveau de sortie ne bouge pas, avec une valeur qui reste à 5 mV. Elle est capable de restituer la musique avec une fraîcheur remarquable ! « Nous avons trouvé que sa coque la rendait facile à monter et à aligner. Le modèle que nous avons testé délivre un son clair et incisif, qui pourra donner du pep’s à n’importe quelle système un peu mou » (What Hi-Fi). « La finesse sonore de cette cellule et son habilité à réduire les bruits provenant du vinyle la rendent incontournable à ce prix. » (6 Street Bridge). Notons que la sonorité tend à s’améliorer après quelques heures d’écoute, avec notamment un aigu qui gagne en raffinement.

 

Nagaoka MP-150 et MP-200

La cellule phono Nagaoka MP-150 incarne le cœur de la gamme MP, avec un prix de 349€. Le diamant de type elliptique bénéficie ici d’un polissage plus fin, ainsi que d’un cantilever allégé et rigidifié permettant de gagner en fidélité. « La sonorité générale penche légèrement du côté chaleureux, mais sans aucune exagération. Le grave est percutant et tendu, avec une excellente dynamique. Le médium est riche et profond, tout en restant transparent. La scène sonore est large. Les voix sont également très naturelles et détaillées. […] Le son est fluide, sans aucune dureté » (Vinyl Engine). Si vous voulez un bon équilibre entre dynamisme, précision et musicalité, cette MP-150 mérite que vous vous arrêtiez sur son cas. Jamais on ne s’ennuie !
Très proche de sa petite sœur MP-150 affichée à près de 90€ de moins, la Nagaoka MP-200 présente une signature sonore proche, mais pas pour autant identique. Si le diamant utilisé est le même, le cantilever en alu est ici remplacé par un modèle en boron autorisant une meilleure restitution des détails.  Élue meilleure cellule de sa catégorie par Sound Advice Vinyl, « elle offre une sonorité chaleureuse et luxuriante, avec une douceur omniprésente, et la quantifié de détails qu’on est en droit d’attendre d’une cellule avec un cantilever en boron » (Sound Advice Vinyl). Elle est donc moins énergique que sa petite-sœur MP-150 sur la plan sonore, mais s’impose aussi comme légèrement plus subtile et détaillée.

 

Nagaoka MP-300 et MP-500

La cellule Nagaoka MP-300 propose quant à elle un corps à la rigidité améliorée pour éliminer plus efficacement les résonances. Le niveau de sortie est en revanche moins élevé avec 3 mV, mais reste tout de même facilement gérable par la grande majorité des préamplis phono. « Avec une force d’appui réglée à 1,5 grammes, timing et sens du rythme sont au rendez-vous. La sonorité générale est tendue et accrocheuse, et fait partie des meilleures de sa catégorie. Nous sommes également ravis de trouver une grande quantité de détails. La force de cette MP-300 réside non seulement dans son registre médium clair, mais aussi dans son grave tendu et punchy » (What Hi-Fi). C’est l’une des cellules les plus agréables à écouter au monde !
Située au sommet de la gamme, la prestigieuse Nagaoka MP-500 ajoute principalement un corps encore plus rigide avec cadre en aluminium , et un diamant Superfine Line Contact reprenant le concept inauguré par la mythique pointe Shibata. Ce diamant peut venir chatouiller des endroits du sillon qui sont inatteignables avec une pointe elliptique ou sphérique. Après quelques heures de rodage, cette cellule s’épanouit en proposant une sonorité extrêmement riche. La MP-500 « est capable de délivrer la texture et le bas du spectre habituellement associée à la richesse des cellules Koetsu, mais avec un caractère différent » (Hi-Fi News). Pour finir, notez que cette cellule fait partie des composants 2018 recommandés par la prestigieuse revue Stereophile !

Il convient de souligner que les cellules Nagaoka MP sont très tolérantes quant aux bruits de surface (clics, pops…). Si bien que certains les surnomment « Surface Noise Killer » ! Nous ne pouvons que recommander l’écoute de ces cellules Nagaoka, qui jouissent d’une excellente renommée auprès des amoureux du son analogique.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut
Partagez !