Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > Théâtre de l’Empire : la mythique salle de Cinérama qui a précédé le magasin Cobra Wagram !

Théâtre de l’Empire : la mythique salle de Cinérama qui a précédé le magasin Cobra Wagram !

 

Le lundi 27 novembre 2017, Cobra ouvrait les portes de son troisième magasin parisien dédié à la hi-fi et au home cinéma. Situé au 39 avenue de Wagram, dans le 17ème arrondissement, ce somptueux magasin se dresse à l’emplacement du mythique Théâtre de l’Empire. Ayant abrité la première salle Cinérama de France à partir de 1955, c’est un temple historique de l’image et du son. Inventé en 1952 par l’américain Fred Waller, le Cinérama était le procédé technique cinématographique le plus innovant de l’époque. Une forte symbolique pour notre enseigne, qui a toujours conservé le home cinéma au cœur de son activité. L’ouverture du magasin Cobra Wagram, c’est aussi l’occasion de revenir sur l’histoire de la technique de projection Cinérama, et plus largement du Théâtre de l’Empire, qui a si longtemps émerveillé les spectateurs en plein cœur de la capitale.

 

Façade du Théâtre de l’Empire après 1924

 

« Le Cinérama, un procédé technique innovant, mais compliqué à réaliser »

 

Contraction de cinéma et de panorama, le Cinérama est un procédé de projection cinématographique qui consiste à projeter trois images côte à côte pour obtenir une image extra large. Elles sont diffusées sur un écran incurvé d’une ouverture de 146° à l’aide de trois appareils de projection. Les prises de vue pour ce genre de film devaient être réalisées à l’aide d’une caméra triple bandes 35 mm équipée de trois objectifs d’une focale de 27 mm. Un système vibratoire était alors utilisé pour faire la liaison entre les différentes images, mais le recoupement restait malgré tout visible à l’écran. De ce fait, les plans au niveau des jointures comprenaient souvent des éléments peu importants, tels que des arbres et autres décors secondaires. Sans même parler de la fragilité des bandes de l’époque, de tels films étaient très difficiles à réaliser. Impossibilité de conserver la synchronisation si l’une des bobines est endommagée, d’utiliser une lentille grossissante lors du tournage ou encore d’agrandir ou de diminuer l’espace de projection. La technique était innovante, mais déjà vouée à disparaître. Après le tournage et la diffusion de sept documentaires destinés à démontrer la puissance du procédé, les spectateurs n’ont pu visionner que deux longs métrages dans ce type de salle : La Conquête de l’Ouest (1962) et Les Amours enchantées (1962). La projection de ce genre de film a perduré au cours des années 60 avec un procédé dérivé du Cinérama. Suite à cela, avec la concurrence du cinéma tel qu’on le connait aujourd’hui et une évolution trop importante des procédés, les spectateurs n’étaient plus impressionnés par ce type de projection. Les salles ont donc été forcées d’abandonner rapidement cette activité. On remarque que le procédé est aujourd’hui numérisé et toujours utilisé dans un certain nombre de salles à travers le monde, notamment à Seattle.

 

« This Is Cinerama », le premier film Cinérama au monde

 

« Le Théâtre de l’Empire, un temple historique de l’image et du son »

 

En effet, la salle de spectacle parisienne du Théâtre de l’Empire fut la toute première à accueillir ce procédé de vidéo projection en France. Investis en 1913, les lieux ont tout d’abord abrité un opéra, un music-hall, un cirque et un théâtre, jusqu’à sa fermeture au cours de la Seconde Guerre mondiale. Dès 1955, la salle a connu une rénovation pour y installer un système Cinérama avec comme projection « This Is Cinerama », le tout premier film du genre. Une grande première en France, car il n’existait que trois systèmes dans le monde ! Cependant, le vieux théâtre ne convenait pas vraiment à cause de sièges mal placés. C’est donc en 1960, après une projection du documentaire « Search For Paradise », que la salle ferma ses portes. Rebaptisée « L’empire Cinérama – Théâtre Abel Gance », la salle connait un nouveau souffle en 1962. Spécialement équipée pour projeter des films Cinérama, elle peut désormais accueillir 1200 spectateurs sur deux niveaux. La salle exerça cette activité jusqu’à la disparition du format, et continua à projeter des films tournés en 70 mm, avant qu’elle ne soit rachetée par la Société Française de Production en 1975. Transformée en studio de télévision, elle accueillera par la suite le tournage d’émissions cultes telles que « Dimanche Martin » et « L’École des Fans » pendant plus de 20 ans. Le Théâtre de l’Empire est finalement démoli en 2005 à la suite d’une explosion accidentelle, puis remplacé par l’hôtel 5 étoiles Renaissance Arc de Triomphe. Le nouveau magasin Cobra Wagram a récemment ouvert juste à côté de cet hôtel, à l’emplacement exact de cette mythique salle de spectacle.

Ci-dessous, retrouvez la liste des 9 films ayant été tournés en Cinérama :

1 – This Is Cinérama (Documentaire, 1952)
2 – Cinerama Holiday (Documentaire, 1955)
3 – Seven Wonders of the World (Documentaire, 1956)
4 – Search for Paradise (Documentaire, 1957)
5 – South Seas Adventure (Documentaire, 1958)
6 – Windjammer (Documentaire, 1958)
7 – Renault Dauphine (Documentaire, 1959)
8 – La Conquête de l’Ouest (Film long métrage, 1962)
9 – Les Amours Enchantées (Film long métrage, 1962)

 

Schéma du projecteur Cinérama de Fred Waller

 

2 thoughts on “Théâtre de l’Empire : la mythique salle de Cinérama qui a précédé le magasin Cobra Wagram !

  1. La fin de l’article est un peu faux, après la disparition du cinérama, la salle continua à projeter des films en 70mm jusqu’à sa fermeture.

    1. Bonjour,

      Merci beaucoup pour votre remarque !
      C’est ajouté ! Si vous avez d’autres informations sur le Théâtre, n’hésitez pas à nous en faire part 🙂

      Cordialement,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut
Partagez !