Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > Comment nettoyer ses disques vinyles : 3 solutions efficaces !

Comment nettoyer ses disques vinyles : 3 solutions efficaces !

 

Parmi les accessoires pour disques et platines vinyles, les solutions de nettoyage sont parmi les plus convoitées. Avant toute chose, sachez qu’il est très important de garder vos disques bien rangés à l’abri des agressions (poussière, graisse, fumée…). Ainsi, vous n’aurez la plupart du temps même pas besoin de les nettoyer… Toujours est-il que si vous achetez des disques vinyles d’occasion, un bon nettoyage s’impose !

 

Quand et pourquoi nettoyer ses vinyles ?

 

Pourquoi nettoyer ses vinyles ? Avec le temps, des impuretés se déposent sur le sillon, et empêchent votre cellule phono de fonctionner de façon optimale. Cela se traduit le plus souvent par des « clicks », ou un bruit de fond plus ou moins important. Nettoyer son vinyle permet de retrouver une sonorité optimale. Mais attention, il ne faut surtout pas nettoyer vos disques avec n’importe quel produit contenant de l’alcool ou des nettoyants pour vitrage sous peine de les détériorer, et donc de perdre en qualité sonore. Il existe de nombreux produits spécialement formulés pour ne pas abîmer votre précieuse collection. Une autre question revient très souvent : il s’agit du rythme de nettoyage à adopter. Il n’y a aucune réponse à cela ! Un vinyle ne devrait être nettoyé que si vous entendez des sons gênants (clicks, bruit de fond, effet de voile…). Attention, avant de nettoyer un vinyle à la machine ou avec un liquide, il est important de le dépoussiérer avec une brosse adaptée : sinon, les impuretés accumulées dans le disques seront déplacées en surface, et parcourront alors le sillon quand vous essuierez le disque avec un chiffon. Micro-rayures assurées… Gardez bien en mémoire qu’un nettoyage sérieux avec des méthodes adaptées n’endommagera pas votre vinyle.

 

Les produits de nettoyage pour vinyles

 

Il existe de nombreux liquides de nettoyage pour vinyles. Nous vous conseillons d’opter pour des liquides de nettoyage spéciaux que vous pourrez trouver chez des grandes marques comme Thorens, ProJect ou Nagaoka. Ces produits sont spécialement formulés pour ne pas détériorer vos disques, et sont non seulement efficaces contre les poussières, mais aussi les graisses. Avant toute chose, passez un petit coup de brosse en velours sur votre vinyle pour enlever les poussières en surface (ne négligez pas cette étape, elle est primordiale pour les raisons évoquées plus haut). Prenez ensuite le liquide de votre choix, et suivez les instructions : la plupart des liquides de nettoyage pour vinyle doivent être dilués dans de l’eau. Surtout, n’utilisez que de l’eau distillée ou déminéralisée ! Il faut ensuite appliquer le mélange de liquide et d’eau sur toute la surface du disque : pour cela, il est conseiller d’utiliser un chiffon en microfibre (évitez la peau de chamois qui peut faire des micro rayures) que vous aurez mouillé avec votre solution de nettoyage. Répétez l’opération sur tout le disque. Il faut ensuite sécher le disque car tout produit laisse des traces : afin d’éviter cela, on essuie délicatement le disque en tapotant avec un linge doux adapté. Le seul inconvénient de cette technique est le temps qu’on passe à nettoyer : pour quelques disques récupérés, pas de problème. Mais si vous avez un lot conséquent à nettoyer, alors une machine à laver les vinyles manuelle ou automatique peut être intéressante !

 

Les machines à laver les vinyles

 

Il existe deux types de machines à laver les vinyles : les machines manuelles, et les machines automatiques. Les machines manuelles sont bien évidemment plus abordables que leurs homologues automatiques, et bien souvent, elles sont tout aussi efficaces. Le principe de fonctionnement d’une machine à laver manuelle est simple. Le disque va tremper verticalement dans un bain de solution, puis vous allez le faire tourner manuellement. Lors de sa rotation, le disque passe entre deux brosses spécialement étudiées pour enlever les impuretés sans détériorer le disque. Vous pouvez faire tourner le disque plusieurs fois, jusqu’à temps qu’il soit propre ! Il faut ensuite essuyer/sécher le disque avec un tissu adapté. Nous vous conseillons d’y aller doucement sur cette étape ! Plus rapides et plus imposantes, les machines à laver automatiques adoptent un fonctionnement légèrement différent : ici, on applique un liquide de nettoyage sur le disque qui tourne horizontalement, comme sur une platine vinyle. Ce liquide est réparti avec un applicateur, puis un tube doté de bandes de nettoyage et d’un système d’aspiration va passer sur tout la surface du disque. Efficacité garantie… Attention, une machine à laver les vinyles manuelle ou automatique ne vous dispense pas d’un petit coup de brosse velours préalable sur le disque !

 

Les techniques du grand-père

 

Enfin, il existe des solutions artisanales, testée et approuvées par de nombreux amoureux du vinyle. La première solution est liquide, et c’est sans aucun doute la plus utilisée : il s’agit d’eau distillée mélangée avec du produit vaisselle. C’est une solution très efficace et particulièrement sure, qui marche encore mieux avec une eau légèrement tiède (surtout pas brûlante). La deuxième méthode est un mélange d’eau distillée et d’alcool pur. Cette méthode est à prendre avec des pincettes, et ne devrait être utilisée qu’avec un disque très sale, sur lequel les autres méthodes se sont révélées infructueuses (par exemple, à cause d’impuretés qui avec le temps auraient brûlées à cause du passage du diamant). Ce dernier procédé va nettoyer le disque, mais aussi retirer la couche de graisse présente sur la plupart des vinyles. Il sera donc ensuite recommandé d’appliquer un liquide spécifique contenant des agents d’amélioration… Quelle que soit la méthode, il vous faudra un chiffon doux en micro-fibre pour essuyer le disque. Vous pouvez même repasser un petit coup d’eau distillée pour enlever les derniers résidus. Enfin, on terminera avec la fameuse technique dites de la colle à bois. On applique une colle à bois ordinaire (parfois mélangée à de l’eau distillée) sur le disque qu’on laisse un peu sécher (il faut qu’elle garde un minimum de souplesse pour que vous puissiez aisément l’enlever). De toutes ces techniques artisanales, nous vous recommandons grandement la première : eau distillée tiède + liquide vaisselle + chiffon doux en microfibre.

 

Attention, si c’est votre premier essai, faites-vous la main sur un disque qui n’a pas de valeur (les brocantes en regorgent). Pour finir, le bruit de fond incessant que vous entendez sur certains disques ne pourra parfois pas être récupérer par un nettoyage. En effet, si le disque vinyle a été endommagé par un diamant abîmé ou inadapté, alors il n’y a rien que vous puissiez faire pour lui redonner sa sonorité originelle…

 

 

N.B. 1 : lors de la conception d’un vinyle, une huile est appliquée pour que la matrice puisse être facilement détachée du vinyle. Quand le vinyle refroidit, la graisse sèche et se solidifie… Ce phénomène était particulièrement présent à la fin des années 70 car l’application de l’huile était faite de façon hasardeuse.

 

N.B. 2 : certains vinyles sont pressés avec des matières complémentaires autre que le vinyle afin de minimiser les coûts. Certains vinyles sont mêmes fabriqués à partir d’anciens vinyles recyclés. Dans ces deux cas, la qualité sonore est moindre, et un nettoyage ne pourra rien y faire.

 

N.B. 3 : après un bon nettoyage, il serait dommage de ne pas ranger son disque dans une pochette plastique neuve. Votre ancienne pochette plastique peut avoir collecté de nombreuses impuretés, qui se feront un plaisir d’aller se loger où elles peuvent dans le sillon.

 

N.B. 4 : Ne jamais utiliser de l’eau du robinet pour nettoyer vos vinyles : les minéraux présents risqueraient de se déposer dans le sillon !!!

 

Laisser un commentaire

Haut
Partagez !