Comparatif TV : 4 écrans LED en test !

Pour de nombreux passionnés, un nouvel écran est le cadeau rêvé des fêtes de fin d’année. Loin d’être un rêve inaccessible, les écrans plats n’ont de cesse d’augmenter leurs caractéristiques tout en baissant de prix. Ainsi il est possible de se faire plaisir en adoptant par exemple un écran LED de 117 ou 119 cm, une taille intermédiaire qui fait réellement passer dans l’univers des grands écrans sans dénaturer votre intérieur.

Téléviseur Noël

Cobra vous propose donc une sélection (non exhaustive) des best-sellers de cette fin d’année.
Et comme la 3D est encore un point d’intérêt pour nombre d’entre vous, nous avons choisi d’opposer 2 modèles de TV LED en 3D Active et 2 modèles en 3D Polarisée dite Passive.

Forces en présence

Tout d’abord, le LG 47LM670S. Cet écran plat de 119 cm s’appuie sur une dalle LCD à rétroéclairage LED Edge Micro Dimming assurant une précision poussée du contrôle du rétroéclairage et du contraste grâce à des LED présentes sur tous le contour du cadre et contrôlées par zones.

Ensuite le Philips 47PFL6877H. Compatible 3D Polarisée (passive), tout comme le LG, ce TV offre aussi une diagonale de 119 cm avec le même type de rétroéclairage appelée ici Micro Dimming.

Là où les TV LG et Philips proposaient une finition de type aluminium poli, le Samsung UE46ES7000 joue lui la carte de l’aluminium brillant qui se marie avec son écran, lui aussi brillant, afin d’être le téléviseur qui flatte le plus la rétine au premier abord. Sa dalle de 116 cm reprend également un rétroéclairage LED Micro Dimming.


Enfin, le TV LED Sony KDL-46HX850 est compatible 3D Active comme le Samsung, propose la même diagonale d’écran et ajoute au Local Dimming de nombreux traitements vidéo. C’est le seul de ce comparatif à bénéficier d’une finition noire laquée avec des inserts chromés au dos de l’appareil et sur le dessus de son pied qui sert par ailleurs d’amplificateur sonore.

Qualité d’image en 2D

Tout d’abord, nos 4 écrans TV reposant sur le même type de rétroéclairage (LED Edge), les taux de contraste ne sont pas si éloignés que l’argumentaire commercial le prétend. Mais d’autres artifices influent sur la perception des qualités.
Si le Sony est, d’après nous, celui qui a le taux de contraste natif le plus élevé, sa dalle brillante joue en sa défaveur dans des pièces claires en réfléchissant les zones d’éclairage et en donnant parfois un effet délavé aux zones sombres. La dalle brillante du Samsung fait encore plus fort mais parvient dans le même temps à rehausser le rendu des couleurs de façon spectaculaire. A la façon des écrans d’ordinateur portable, c’est celui qui attire le lus l’œil à la première vision. Ces 2 écrans offriront donc tout leur potentiel dans des conditions de faible éclairage. A l’opposé, les modèles Philips et LG proposent des dalles plus mates, un peu moins flatteuses sans doute, mais rendant leur utilisation plus facile en pleine journée.
Niveau fluidité, là encore ne vous fiez pas trop aux chiffres annoncés par les constructeurs. Sachez simplement que les modèles LG et Philips sont basés sur un taux de rafraîchissement de 100 Hz alors que les Samsung et Sony proposent un balayage 200 Hz. Sur ce point, le résultat est clairement en faveur du Motion Flow du Sony HX850 plus à l’aise sur les mouvements très rapides et notamment les retransmissions sportives. Le processeur d’image X-Reality PRO ajoute également une précision de tous les instants. Mais les autres ne déméritent pas pour autant.
N’oubliez pas que ces écrans proposent des réglages d’image très poussés qui permettent de modifier totalement le rendu de chacun en fonction du goût des utilisateurs. Ainsi de nombreux cinéphiles préfèrent désactiver tous les « filtres d’amélioration » pour ne conserver que les qualités intrinsèques de la dalle, pendant que d’autres activeront tous les procédés pour obtenir une image plus précise et plus fluide, mais lorgnant parfois plus du côté de la vidéo que du cinéma.

Qualité d’image en 3D

Les qualités 2D d’un produit se retrouvent souvent en mode 3D. La fluidité d’un processeur (balayage) et la rapidité d’une dalle (temps de rémanence) sont des atouts incontestables.
Cependant 2 technologies s’affrontent dans ce domaine.
D’un côté la 3D Active repose sur des lunettes « électroniques » recevant un signal du téléviseur et occultant un verre sur 2 à très haute vitesse.
De l’autre côté, la 3D polarisée (dite passive) utilise un filtre posé sur l’écran et des lunettes équipées du même filtre.
Chaque technologie a ses qualités et ses inconvénients.
La 3D Active est la seule à offrir une véritable image HD 1080p (1920 x 1080 pixels) et permet un angle de vision des spectateurs vis-à-vis de l’écran beaucoup plus large. La 3D Polarisée offre des lunettes légères, ne nécessitant pas de pile ou de batterie, et donc moins onéreuses. Si la définition est moindre (540 lignes au lieu de 1080), la luminosité est en revanche bien supérieure à celle des modèles actifs.
A condition de respecter une distance de recul raisonnable (pour ne pas voir la baisse de définition) et un angle de vision réduit (plus vous êtes en face, mieux c’est) les modèles polarisés (LG et Philips) remportent donc notre préférence pour le confort et la facilité d’empli de leurs lunettes.
Notez que le LM670S et le 6877H offrent 4 paires de lunettes tandis que l’ES7000 n’en offre que deux et le HX850 aucune.

Qualité du son

Là encore de nombreux réglages sont possibles chez nos différents concurrents et tout est affaire de gout. Cependant de par leur finesse et les matériaux utilises, il est bien difficiles pour ces téléviseurs de délivrer un son qu’on puisse qualifier en Hi-fi ou Home Cinéma. Même le Sony avec son pied dédié à cette fonction ne permet pas une descente franche dans les graves. Ces écrans sont bons dans la gamme de fréquence Médium et ça tombe bien puisque c’est souvent là que se placent les voix des personnages de vos films ou émissions préférées.
Pour une bande passante étendue (notamment dans les graves et les basses) et pour plus d’ampleur nous ne pouvons que vous inciter à vous tourner vers les barres sonores, les packs tout-en-un, ou, mieux encore, les compositions Home Cinéma.

Interface

C’est sur ce point que les téléviseurs actuels ont fait le plus de progrès c’est dernière années. On parlait autrefois de Menu alors qu’aujourd’hui les téléviseurs s’offrent des interfaces dignes d’ordinateurs. D’ailleurs inspirés du monde informatique, les processeurs qui équipent Le Samsung ES7000 et le Philips 6877H sont des modèles Double Cœur (Dual Core dans la langue de Shakespeare) destinés à gérer plus facilement et rapidement les nombreuses fonctionnalités de ces modèles. Au delà des simples (façon de parler) réglages audiovisuels, ces 4 écrans sont connectés et permettent donc un accès en ligne (via le port Ethernet ou le Wi-Fi intégré) à des portails dédiés contenant de nombreux services et applications allant de la simple météo aux services de partages ou de communication en ligne, en passant même par l’accès à un navigateur libre comme sur votre ordinateur. Qu’ils s’appellent Smart TV (LG), Net TV (Philips), Smart Hub (Samsung) ou SEN (Sony), ces portails sont de véritables ouvertures vers l’extérieur pour sublimer votre usage quotidien du téléviseur.
Ces téléviseurs sont, par exemple, contrôlables à distance grâce à un Smartphone, après téléchargement de l’application dédiée à chaque marque. Samsung va plus loin et innove en ajoutant la reconnaissance vocale et gestuelle de l’utilisateur et en permettant donc le contrôle (des fonctions basiques) par la voix ou les gestes.
Les télécommandes fournies s’améliorent également en devenant tactiles (Samsung), en se transformant en pointeur (LG) ou en recevant un clavier QWERTY (Philips).

Equipement

Dernier point abordé dans notre test, la connectique de nos 4 écran est bien entendu très fournie et ne laisse quasiment rien de côté. Si la norme Péritel disparaît peu à peu (plus qu’une prise disponible sur les modèles testés), on conserve encore YUV et Composite (sauf Philips). Les prises HDMI (norme 1.4) se multiplient allant de 3 entrées sur le Samsung à 5 sur le Philips. Un peu moins bien fourni, le Samsung ajoute la compatibilité MHL pour communiquer avec les Smartphones et Tablettes équipés de cette norme en sortie USB.
En parlant d’USB, sachez que la plupart des écrans actuels sont capables de lire sur leurs nombreux ports (de 2 à 3) de multiples formats audio, vidéo et photo. Les plus performants dans l’exercice du multimédia sont incontestablement LG et Samsung qui savent notamment gérer MKV, 3D et DTS.
Ces codecs sont également souvent lisibles en réseau grâce à la certification DLNA de ces produits.

Conclusion

Comme souvent il n’y a pas de gagnant unique, car tous cultivent des qualités évidentes qui correspondront à différents types d’usage.
Pour les cinéphiles avides de précision chirurgicale ou de ‘’texture pellicule’’ (selon les réglages) le Sony KDL-46HX850 l’emporte.
Pour les amateurs de 3D, nous conseillons les modèles en 3D Polarisée. Le LG 47LM670S pour les pièces éclairées et le Philips 47PFL6877H pour ceux qui recherchent connectique abondante et connectivité en ligne étendue.
Enfin, le Samsung UE46ES7000 comblera les plus ‘’geeks’’ en se révélant complet sur tous les points et en ajoutant des fonctions ultramodernes qui font de lui un précurseur.
Nous vous invitions à découvrir tous ces modèles dans nos magasins de Paris et de Boulogne afin de vous faire votre propre opinion (avec le conseil de nos vendeurs experts) sur les qualités d’image et d’esthétique car après tout…

… tout est affaire de goût.

 TV LEDLED SAMSUNG – LED PHILIPS – LED SONY – Comparatif TV

FacebookTwitterGoogle+PinterestGoogle GmailBlogger PostDiggPartagez !

Tags: , , , , , , , , , , , ,

20 Réponses à "Comparatif TV : 4 écrans LED en test !"

  • marc à écrit:
  • OlivierL à écrit:
    • Guillaume
      Guillaume à écrit:
  • Fouad à écrit:
    • Guillaume
      Guillaume à écrit:
    • Andy à écrit:
  • OlivierL à écrit:
    • Guillaume
      Guillaume à écrit:
  • J.C à écrit:
  • OlivierL à écrit:
  • OlivierL à écrit:
  • gilles à écrit:
    • Anthony
      Anthony à écrit:
  • Claudine à écrit:
    • Guillaume
      Guillaume à écrit:
  • Romain à écrit:
    • Anthony
      Anthony à écrit:
Laisser un Commentaire