Vous êtes ici
Accueil > Haute-Fidélité > Le caisson de basses : 3 raisons décisives pour s’équiper !

Le caisson de basses : 3 raisons décisives pour s’équiper !

Certains ne jurent que par lui, d’autres le relayent au second plan… C’est pourquoi nous allons tenter d’être totalement objectif. Que ce soit en Hi-Fi ou en Home-Cinéma, le caisson de basses présente de sérieux avantages… Et pas seulement au niveau du son !

caisson de basses

Exploiter le canal dédié des bandes-son HD

Les réalisateurs passent de plus en plus de temps à soigner les bandes-son de leurs films, afin de recréer une atmosphère réaliste, une immersion accrue dans l’histoire, et des scènes d’action plus explosives. Ces bandes-son multicanales sont très vitesarrivées dans nos salons, avec l’apparition d’amplis Home-Cinéma capables de gérer le format 5.1 Dolby Digital (sans oublier le DTS), et de DVD comportant ce type de bandes-son. Aujourd’hui, à l’heure du Blu-ray, les formats stars sont les fameux Dolby TrueHD (7.1 canaux en 24Bits/96kHz) et DTS HD Master Audio (7.1 canaux, 24Bits/192kHz), qui comportent tous un canal LFE, c’est-à-dire un canal dédié à la reproduction du registre de grave. Ainsi, si vous regardez un long métrage sur votre installation Home-Cinéma dépourvue de caisson, vous passez à côté d’un pan décisif du film ! Car le LFE (Low-Frequency Effects), c’est un canal à part entière, avec des informations biens distinctes de celles qu’on peut retrouver sur les autres canaux… Alors certes, vous pourrez toujours dire que certains amplis redirigent le son du caisson sur vos enceintes, mais l’effet est bien moins appréciable, et vous perdez beaucoup dans l’intelligibilité des autres registres et canaux. Conclusion : en Home-Cinéma, le caisson s’impose comme IN-DIS-PEN-SABLE !
Exemple : un caisson tonitruant en Home-Cinéma, le Klipsch SW-110
Exemple : la nouvelle révision d’un best-seller, le Focal Cub3

Apprécier toute l’ampleur de vos musiques

Si il y a bien longtemps, pour des raisons techniques, les musiques disposaient d’une bande passante restreinte dans le grave (mais aussi dans l’aigu), la donne a totalement changé aujourd’hui ! Ainsi, la quasi-totalité des enregistrements actuels, et la grande majorité de ceux réalisés à partir des années 70, atteignent des fréquences très basses, qui chatouillent souvent les 20Hz (la limite des capacités de l’oreille humaine). D’ailleurs, les studios les plus célèbres exploitent systématiquement, aux côtés de leurs coûteux systèmes de monitoring, un caisson de grave permettant de retranscrire l’IN-TE-GRA-LI-TE de la bande passante. Quels avantages en terme de sonorité ? Un grave plus complet et mieux restitué, mais aussi une amélioration de la restitution globale : en effet, les enceintes sont soulagées du registre de grave, et peuvent se concentrer sur le médium/aigu. L’écoute à bas volume devient aussi plus agréable, et l’on peut ressentir facilement toute la profondeur d’une ligne de basse, sans pour autant déranger les voisins. Cependant, pour être totalement objectif, le réglage parfait d’un caisson de basses est assez complexe… En revanche, s’il est bien réglé, dans un système cohérent, il devient très vite difficile de s’en passer !
Exemple : des caissons de basses taillés pour la Hi-Fi, le Cabasse MT31 Orion et le Kef Q400
Exemple : un caisson de grave qui descend à 20Hz, le Yamaha NS-SW500

Elaborer un système discret et efficace

Le seules enceintes capables de descendre aussi bas que les caissons de grave se présentent sous la forme d’imposantes colonnes, équipées de haut-parleurs de grand diamètre à très fort débattement. En plus d’être coûteuses, ces enceintes sont très volumineuses (plus d’1 mètre de hauteur en général), et requièrent un espace conséquent pour pleinement exprimer leur potentiel…  De telles enceintes posent aussi deux autres problèmes : l’esthétisme, et l’encombrement. En effet, des enceintes colonnes ne pourront jamais passées inaperçues dans un salon. Certains aiment la touche « Hi-Fi » que cela apporte à la pièce, d’autres détestent ce genre d’installations (n’est-ce pas mesdames ?). L’autre problématique réside dans l’emprise spatiale de ces enceintes colonnes. Avec des dimensions non négligeables, et des impératifs de placement liés à l’acoustique, ces colonnes trouveront uniquement leur place dans des salons de grande taille, ou dans des pièces dédiées. Ainsi, une belle paire d’enceintes bibliothèque et un caisson passeront beaucoup plus inaperçus d’un point de vue esthétique, et seront moins gourmands en espace. De plus, des enceintes bibliothèques de bonne facture, couplées à un caisson performant et bien réglé, peuvent fournir des prestations sonores dignes de colonnes haut de gamme. C’est dit, et rares sont ceux qui pourront argumenter contre cela…
Exemple :  un caisson de basses design, le B&W PV1D
Exemple : un caisson de grave sans-fil, le Sonos Sub

Indispensable en Home-Cinéma, particulièrement addictif en Hi-Fi, le caisson de basses est tout simplement devenu un incontournable de la planète audio. Apprécier le canal LFE des bandes-son Blu-ray, profiter de toute la bande passante de vos chansons, améliorer l’esthétique du salon voire plus si affinités… Voilà qui devrait suffire à vous faire réfléchir !

Découvrez une immense sélection de caissons de grave, proposés aux meilleurs prix. Jamo, Cabasse, Klipsch, KEF, Sonos, B&W, Yamaha, KEF, Focal, Mosscade… Ils sont tous là !

Haut
Partagez !