Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > Quand France Télévision, M6 et TF1 font un SALTO contre Netflix

Quand France Télévision, M6 et TF1 font un SALTO contre Netflix

 

Dans le monde, le chérif de la VàDA (abonnement vidéo à la demande) et OTT (over-the-top-service) se nomme Netflix. Cependant, il existe en France, des « petites » chaînes françaises qui organisent la résistance et souhaitent contrer le géant américain. Et à défaut de lui faire un pied de nez, France Télévision, M6 et TF1 comptent bien lui faire un SALTO.

 

SALTO, c’est ainsi que se nomme la nouvelle et future plateforme OTT française imaginée par ces trois acteurs du paysage audiovisuel français.
France Télévision, M6 et TF1 ambitionnent donc de concurrencer l’américain Netflix en marchant sur ses plates-bandes afin de proposer au public français un service de qualité, innovant et facile d’accès. Il est ici question de réunir sur ce hub télévisuel, tous les meilleurs contenus de ces 3 groupes audiovisuels en direct et en rattrapage. Une offre de contenus divers et variés allant de l’information, (JT, magazines, événements spéciaux), aux sports, en passant par les divertissements, les fictions françaises, les série US, sans oublier les  documentaires et bien entendu le cinéma.

 

Mais comme pour Netflix, SALTO n’oublie pas que le nerf de la guerre est le contenu original. De nombreux programmes inédits  sont donc à prévoir ainsi que des productions issues d’éditeurs tiers.  Le trio français voit les choses en grand pour son service SALTO afin de satisfaire son futur public et attirer les habitués de la plateforme californienne qui comptait en France près de 3.5 millions d’abonnés à la fin de l’année 2017.

 

 

Il faut s’attendre à une offre sans engagement composés de plusieurs formules d’abonnement pour s’adapter à chaque profil d’utilisateurs comme sur les autres plateformes du même type (Netflix, Amazon Prime Video, Canal Play, Hulu, etc…). Il se murmure d’après Le Figaro une première formule à 1.99€ par mois avec un accès aux contenus en direct et en rattrapage. A cette dernière s’ajouterait une seconde formule à 6.99€ qui vous ouvre l’accès à un catalogue fourni en contenus exclusifs et inédits. Les plateformes déjà existantes de ces 3 acteurs que sont MYTF1, 6Play et France.tv continuent d’exister en complète harmonie avec leur nouvelle « petite » sœur SALTO.

 

 

Cette nouvelle venue dans le monde  de la SVoD et OTT aura fort à faire face au catalogue de 10 000 films, série et contenus de Netflix et ses 70% de part de marché de la SVoD française. La firme américaine est devenue la référence incontournable dans le domaine devant les 65 services de SVoD recensés en France. Ce marché atteint d’ailleurs en 2017 près de 249 millions d’euros, soit une embellie de 91% comparé à l’exercice précédent. On comprend pourquoi les acteurs majeurs du paysage audiovisuel français ne souhaitent plus laisser à l’ogre américain la plus grosse part du gâteau.

 

 

Le grand public n’en ressortira que gagnant si tous ces acteurs proposent toujours plus de contenus originaux et de qualité pour abreuver nos vidéoprojecteurs, nos écrans TV et autres. En effet, même si l’on est en plein dans l’ère mobile, c’est bien le poste de télévision qui reste le premier écran en France pour consommer les programmes de vidéo à la demande par abonnement (62%). L’ordinateur vient en second avec 21%, la tablette en troisième avec 9% et enfin le smartphone pour 7% d’utilisation. Netflix c’est 117 millions d’abonnés à la fin d’année 2017 à travers le globe (190 pays). Il n’y a donc plus qu’à patienter la sortie de SALTO dont le dossier devra d’abord passer devant les autorités de la concurrence. Une société commune indépendante dans laquelle les 3 grands groupes posséderont chacun un tiers des actions sera en charge du service. Il faut donc attendre encore quelques mois avant de pouvoir retrouver SALTO via internet, sur votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone, ou sur certains téléviseurs connectés et on l’espère avec une option Ultra HD 4K HDR pour les abonnés fibres.

 

(Sources : CSA, France TV Info, Mashable, Libération)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut
Partagez !