Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > Existe-t-il encore des platines vinyles à entraînement direct ?

Existe-t-il encore des platines vinyles à entraînement direct ?

 

Le prétendu audiophile ayant un jour affirmé que les platines vinyles à entrainement direct n’étaient pas adaptées à la Hi-Fi aurait mieux fait de se taire… Ces platines direct drive ont en effet eu leur heure de gloire dans les années 70, avec des firmes prestigieuses comme Technics (SP-10, SL-1200…) bien sûr, mais aussi Denon, JVC, Sony ou encore Nakamichi. Heureusement, et bien que les coûts de fabrications de telles platines soient très élevés, certaines marques continuent de produire des platines vinyles à entraînement direct. Voici les différentes références que vous pourrez trouver à l’heure actuelle sur le marché.

 

Les platines vinyles direct drive du marché

 

VPI Classic Direct Drive (30 000€)

Dernière addition à la gamme Classic, cette platine vinyle VPI Classic Direct Drive embarque un moteur ultra moderne fabriqué par la société californienne Thin Gap qui à lui seul coûte déjà 4000€. La platine est entièrement fabriquées aux USA, et dispose de solutions techniques remarquables à tous les étages de sa conception (roulement inversé, plateau 8 Kg, châssis massif double couche, alimentation externe…). Elle est livrée avec un bras de 300 mm réalisé à l’aide de l’impression 3D.

 

Brinkmann Oasis et Bardo (dès 7 000€)

Après le succès rencontré par la platine Oasis et son entraînement direct, les allemands de chez Brinkmann Audio ont travaillé sur un nouveau modèle pouvant tirer parti de cet excellent moteur tout en reprenant le design des étendards Balance et LaGrange. La platine Brinkmann Brado est ainsi créée, et coûte moitié moins chère que sa grande sœur Oasis. Développé par Helmut Brinkmann en personne, le moteur à entraînement direct par champs magnétique équipant les platines Oasis et Bardo est une pure merveille !

 

Groovemaster Vintage PBN-DP series (dès 5 500€)

Plutôt que d’acheter le moteur à une des rares sociétés qui est encore en mesure de les fabriquer (coûteux), ou de développer un nouveau moteur (encore plus coûteux), la firme PBN Audio a opté pour une solution un peu particulière… Vous vous souvenez des patines à entraînement direct Denon DP produites dans les années 70/80 ? Les platines vinyles à entraînement direct Groovemaster Vintage série PBN-DP sont toutes équipées d’un moteur vintage Denon récupéré sur des modèles trouvés d’occasion puis remis à neuf.

 

Technics SL-1200G, SL-1200GR, et SP-10R (dès 1 500€)

Technics fabriquait les meilleurs moteurs jamais employés sur des platines vinyles. On se souvient des SP-10 et SP-10 MK2, unanimement saluées comme certaines des meilleures platines jamais créées ! La célèbre SL-1200 profitera d’ailleurs d’un entraînement dérivé de la SP-10… Après une courte absence, le japonais Technics a relancé la production de platines à entraînement direct, avec les superbes SL-1200GR et SL-1200G. Sans oublier la très attendue SP-10R, qui devrait pointer le bout de son bras cette année !

 

Audio Technica AT-LP5, AT-LP120 et consœurs (dès 279€)

Les platines Audio Tachnica AT-LP5 et AT-LP120 partagent la même base, fabriquée par la société Hanpin. C’est d’ailleurs le cas de toutes les platines DJ qui sont des copies plus ou moins ressemblantes des Technics SL-1200 MKII. Reloop, Stanton, Numark… Elles sont basées sur la DJ-5500, qui adopte un moteur triphasé 16 pôles au couple énorme (4,5 Kg/cm). Toutefois, les constructeurs ajoutent quelques fonctionnalités par-ci par-là, ainsi que certains éléments de design qui leurs sont propres. Le rapport prix/performances est hallucinant !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut
Partagez !