Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > Comment optimiser son système Hi-Fi sans se ruiner ?

Comment optimiser son système Hi-Fi sans se ruiner ?

 

Vous avez constitué avec grand soin votre système audiophile, et tous les composants sont désormais en votre possession, soigneusement installés dans votre salon. Sachez qu’il est encore possible d’améliorer les performances de votre système, sans vous ruiner, et sans remplacer le moindre élément de votre chaîne Hi-Fi. Optimisez !

 

Bien placer sa paire d’enceintes

 

Cela peut paraître idiot, mais en plaçant correctement vos enceintes, vous obtenez une meilleure sonorité, sans dépenser le moindre centime. Vous pouvez procéder à plusieurs essais, mais la solution la plus courante reste de former un triangle avec un angle de 60° (tête, enceinte gauche, enceinte droite). On bénéficie ainsi d’une bonne image stéréo, et d’une restitution cohérente du médium/aigu.

Améliorer l’acoustique de la pièce

 

On sait combien l’acoustique d’une pièce peut influer sur les performances d’un système audio, dans la mesure ou plus de 50% des sons que vous entendez lorsque vous jouez une musique proviennent de votre pièce, et non directement des enceintes. On peut pallier -un peu- à ce problème en installant des éléments de décoration ! Une pièce meublée est moins résonnante qu’une pièce vide. De plus, un tapis sur le sol permet d’améliorer grandement la sonorité, tout comme des rideaux sur les surface vitrées !

Le traitement acoustique

 

Si vous souhaitez aller plus loin que le tapis ou les rideaux, et que vous êtes prêt à ce que votre pièce d’écoute prenne des airs de studio, alors vous pouvez opter pour le traitement acoustique. Il s’agit de panneaux aux propriétés absorbantes ou réfléchissantes, que vous devrez disposer à certains endroits de la pièce. Certains panneaux sont conçus spécifiquement pour le grave, d’autres pour les fréquences médium/aigu… Effectuer un bon traitement acoustique demande du temps et beaucoup de connaissances, mais les résultats sont étonnants !

L’élimination des vibrations

 

On peut isoler ses électroniques et ses enceintes, afin de les protéger contre les vibrations. Parmi les solutions les plus courantes pour une enceinte, on trouve les pointes de découplage (avec ou sans contre-pointe en fonction de la matière du sol), et les pieds. Il existe aussi des produits plus évolués, reposant sur des systèmes d’amortissement et d’élimination des vibrations plus poussés (on pense notamment aux solutions IsoAcoustics). Les résultats sont souvent meilleurs qu’avec certains pieds, et ces systèmes sont compatibles avec les enceintes colonne.

L’importance du câblage

 

Le câblage est souvent laissé de côté, alors que son influence sur la sonorité d’un système est connue depuis très longtemps. Oubliez tout de suite la vieille idée reçue qui veut que tous les câbles sonnent pareil… C’est totalement faux ! Par exemple certains câbles HP en argent peuvent présenter des avantages sur la restitution de l’aigu. Certains câbles RCA sont également mieux protégés que d’autres face aux perturbations externes, et conduisent mieux le signal grâce à une conception minutieusement étudiée.

L’effet placebo…

 

L’effet placebo n’est pas à prendre à la légère. Purement artificiel, c’est le genre de phénomène impossible à mesurer qui intervient lorsqu’on fait appel à des solutions miracles comme des spray antiparasites, des pierres absorbantes d’ondes, ou des traitements anti MIS… Attention, certains défenseurs de ces pratiques mystiques diront que les effets sont tout à fait notables ! A vous de voir…

L’optimisation matérielle

 

Nombreux sont les éléments Hi-Fi disposant d’un caractère évolutif… C’est par exemple le cas de votre platine vinyle. Vous pouvez en améliorer la sonorité sans pour autant partir sur une nouvelle référence ! En effet, en optant pour une cellule phono plus performante, ou pour un préampli phono décent, vous pouvez tout bonnement métamorphoser le son de votre platine. Il en va de même pour un lecteur CD si vous lui associez un bon DAC externe, ou pour un casque audio si vous lui offrez un bon ampli casque.

La calibration acoustique

 

On terminera par la calibration acoustique, qui présente de nombreux atouts. Bien souvent moins coûteuse qu’un traitement acoustique complet de votre pièce, la calibration acoustique permet d’atténuer l’influence de votre pièce sur la sonorité de vos enceintes. Pour effectuer une calibration acoustique, il faut utiliser un micro, un logiciel d’analyse, et un processeur de signal. Ce dernier s’installe entre la source et l’ampli, afin d’appliquer les corrections nécessaires. notons qu’il existe désormais des amplis Hi-Fi intégrant une fonction de correction acoustique par micro (Lyngdorf TDAI-2170, Yamaha R-N803D…).

On peut donc, avec de la bonne volonté et de l’application, ou quelques centaines d’euros, améliorer sensiblement la sonorité de son système audiophile. Vous connaissez d’autres techniques d’optimisation efficaces ? Faites-nous en part en commentaire !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut
Partagez !