Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > Le Voyager Golden Record : une bouteille à la mer intergalactique ?

Le Voyager Golden Record : une bouteille à la mer intergalactique ?

 

En 1977, la NASA a lancé les sondes Voyager 1 & 2 dans l’espace. Un disque en or contenant de nombreux sons fut chargé dans chaque navette, à l’attention de toute forme de vie extra-terrestre. Non, ce n’est pas une blague…

 

Nous allons diffuser ce message dans le cosmos…

 

Le 16 juin 1977, le président des USA Jimmy Carter disait : « Nous allons diffuser ce message dans le cosmos : Parmi les 200 milliards d’étoiles de la Voie lactée, quelques-unes – peut-être plus – peuvent abriter des planètes habitées et des civilisations voyageant dans l’espace ». C’est l’éminent scientifique Carl Sagan qui supervisa la réalisation de ce disque de cuivre plaqué or portant le nom de The Sounds of Earth. Il a fallu près d’un an pour le fabriquer ! Ce disque gravé en 16,66 tours par minute comporte des enregistrements divers, comme des musiques (de Mozart à Chuck Berry en passant par des chants traditionnels), des expressions, des bruits d’ambiance, des photos et bien d’autres choses encore. Sur le couvercle du disque, on retrouve des schémas montrant comment procéder pour le lire. Les chances pour que cette bouteille à la mer intergalactique soit un jour découverte par une forme de vie extra terrestre sont proches de zéro… Ce fut la troisième tentative du genre, mais aussi la plus complexe : les deux premières tentatives ayant été effectuées en 1972 et 1973 ne contenaient que quelques informations sommaires sur l’humanité (Plaque de Pioneer).

Longtemps décrit comme le disque le plus rare de la planète, vous pouvez désormais vous offrir le Voyager Golden Record grâce au projet d’OZMA Records, qui propose ce disque en édition collector 3XLP pour un peu moins de 100€. Voilà une belle façon de célébrer le 40ème anniversaire du lancement de Voyager 1 & 2 !

 

Retrouvez une sélection des meilleures platines vinyles dans les magasins Cobra ou sur Cobra.fr !

Sources : The Vinyl Factory, N.A.S.A, Wikipédia.

Laisser un commentaire

Haut
Partagez !