Vous êtes ici
Accueil > Casques Audio > Comment choisir son casque audio sport ?

Comment choisir son casque audio sport ?

Le sport et la musique font souvent bon ménage et plusieurs études scientifiques ont maintes et maintes fois prouvé que la musique peut avoir un impact positif sur les performances sportives. Et le meilleur moyen de profiter en solo de sa musique est bien sûr d’opter sur un casque audio dédié à une utilisation sportive. Voyons les critères à prendre en compte pour le choisir.

 

Que cela soit en tant que sportif régulier, pour devenir « summer ready » (prêt pour l’été), pour  s’occuper de soi pendant la saison estivale ou tout simplement tenir sa résolution de se remettre au sport ; toutes les raisons sont bonnes pour la pratique sportive. Mais s’entretenir physiquement est une chose, le faire en musique en est une autre beaucoup plus motivante. Cependant lorsque l’on parle de s’équiper d’un casque audio pour nous accompagner dans les sessions d’entrainement, il existe autant de solutions qu’il existe de disciplines sportives. On va donc tacher non pas de vous dire quel casque est le meilleur mais simplement vous aiguiller sur les critères à prendre en compte lorsque vous aurez à faire votre choix.

 

 

Le facteur de forme ou le type du casque audio

 

Le « form-factor » ou facteur de forme en français représente un élément essentiel de la conception de matériels puisqu’il définit la taille, la forme et certaines spécifications physiques des composants prescrivant une norme spécifique. On parle bien-entendu ici du type de votre casque qui sont définit par des critères physiques immuables en plus de devoir satisfaire à la fois vos exigences en termes de confort mais également s’adapter au mieux aux exigences du sport que vous pratiquez.

 

    • « Form-factor » circum-aural : Les oreillettes rembourrées se déposent sur le crâne et entourent le pavillon de l’oreille pour un niveau de grave plus élevé et une meilleure isolation passive.
    • « Form-factor » supra-aural : Les oreillettes rembourrées se déposent sur le pavillon de l’oreille pour un encombrement réduit et une sonorisation plus aérée.
    • « Form-factor » semi-intra : Les écouteurs se logent dans le pavillon de l’oreille devant le conduit auditif pour une gêne réduite et un encombrement minimal.
  • « Form-factor » intra-auriculaire : Les embouts des écouteurs se glissent dans le conduit auditif de l’oreille afin d’aiguiller le son. Vous gagnez ainsi en sonorisation et en isolation passive.

 

 

Un casque audio circum ou supra-aural sera plus lourd et donnera plus chaud à vos oreilles qu’un casque semi-intra ou intra. De plus, de par son poids, et son volume, ce type de casque n’est pas le plus pertinent lorsque vous pratiquez une activité physique intense qui ne permet pas à votre port de tête de rester le plus stable possible. Trop d’à-coups, de choques, de changements de rythme ou de modifications de l’axe du port de tête peuvent nuire à la stabilité du casque sur vos oreilles et votre crâne.

 

Le casque audio semi-intra ou intra-auriculaire quant à lui est plus léger et se pose dans le pavillon de l’oreille. Grâce à des embouts spécifiques et à un système de stabilisation qui se présentent bien souvent sous la forme d’ergots de fixation, vous avez l’assurance de garder le casque dans vos oreilles quelle que soit la vigueur de votre activité physique.

 

 

Le confort est une donnée primordiale lorsque l’on souhaite s’équiper d’un casque audio à vocation sportive ou non. Le design, le « form-factor » et tous les détails qui font de votre casque un compagnon tout confort pour toutes vos activités sont à prendre en considération pour faire le meilleur choix.

 

 

 

Un casque audio sport filaire ou sans fil ?

 

La question du filaire ou du sans fil pour un casque audio sport est une question de goût certes mais aussi d’ergonomie et de hardware. En effet, vous avez plus de chance de vous emmêler les pinceaux avec un casque équipé d’un cordon. Si votre source audio de type smartphone, baladeur multimédia ou encore une tablette ne gère pas la technologie sans fil Bluetooth®, vous n’aurez pas le choix d’opter pour un casque audio filaire quitte à être parfois gêné lors de vos mouvements.

 

 

Fort heureusement, que votre casque audio sport soit filaire ou non, certains modèles sont fournis avec une sacoche pour les écouteurs mais surtout pour votre appareil mobile de type smartphone ou baladeur vous permettant d’optimiser l’utilisation et réduire l’inconfort.

 

 

 

Si vous faites le choix d’un casque sans fil Bluetooth®, il faut savoir que toutes les technologies Bluetooth® ne se valent pas. Non, pour être plus précis, toutes les technologies d’encodage audio utilisées avec la technologie Bluetooth® ne se valent pas. D’ailleurs pour tout comprendre sur les subtilités de la technologie Bluetooth® je vous invite à jeter un œil sur notre article : Audio & Bluetooth : Codecs, Profiles, Versions, Compatibilité…

 

 

Comment fonction un casque Bluetooth ? En substance c’est assez simple, votre source audio en l’occurrence votre smartphone va compresser numériquement (encoder) le flux audio afin que ce dernier transite via la technologie sans fil Bluetooth® jusqu’à votre casque audio sport. Là, il est décompressé ou décodé pour que votre casque puisse le convertir en onde sonore. Il existe donc plusieurs codecs permettant de compresser le flux audio et donc de faire transiter plus ou moins d’informations dudit flux. Qui dit plus d’informations qui transitent dit une meilleure qualité sonore à la sortie.  Parmi les codecs les plus utilisés on peut en lister quelques un :

 

  • Le codec SBC : Il s’agit du codec utilisé par défaut pour le profil A2DP généralement intégré avec la technologie Bluetooth®. Ce codec fournit une qualité audio légèrement inférieure à celle d’un MP3 aux alentours de 320 kbps.
  • Le codec Qualcomm® aptX™ édité par CSR supporte des données audio LPCM en 48kHz / 16 bits et vous permet d’obtenir une qualité proche de celle du CD Audio grâce à un ratio de compression de 4: 1. Il faut cependant veiller à ce que l’émetteur (appareil mobile) et le récepteur Bluetooth® (le casque audio sport) supportent tous les deux le codec Bluetooth® aptX.
  • Le codec LDAC est une trouvaille de la firme japonaise Sony qui nous gratifie ici d’une technologie qui transmet jusqu’à 3 fois plus de données que la technologie Bluetooth® classique (SBC). La gamme de fréquence maximale est de 96kHz / 24 bits à la transmission pour qualité de compression et de reproduction supérieures se rapprochant de l’Hi-Res. Jusqu’à 990 kbps de données peuvent être transférées grâce au Bluetooth® LDAC. Encore une fois, il faut que l’émetteur et le récepteur Bluetooth® exploitent ce codec. En d’autres termes des appareils Sony.
  • Le codec AAC est quant à lui un codec essentiellement utilisé par les appareils mobiles Apple qui souhaitait un codec propre permettant d’obtenir un meilleur rapport qualité que le mémorable MP3. Il offre une fréquence d’échantillonnage comprise entre 8 Hz et 96kHz contre 16 à 48kHz pour le MP3.

 

Comme vous pouvez le voir, il ne s’agit pas seulement de choisir entre un casque audio sport filaire ou sans fil mais également de prendre en considération les technologies Bluetooth® exploités. Ces conseils fonctionnent bien évidemment pour un casque audio sans fil qui ne serait pas dédié au sport.

 

Résistant à la sueur ? Résistant à l’eau ? Une conception sport ?

 

Ce n’est certes pas une obligation mais il est important que quel que soit le casque audio sport dont vous souhaitez faire l’acquisition, ce dernier possède une résistance à l’eau ou à la sueur. En effet, les sels minéraux contenus dans la sueur peuvent abîmer les éléments électroniques de votre casque. Un casque résistant à l’eau est d’autant plus facilement lavable qu’il pourra vous accompagner dans des environnements pluvieux voir aquatique en fonction de son degré de résistance.

 

 

C’est la norme « indice de protection » qui est chargée de définir la capacité de l’enveloppe d’un appareil électronique à résister à des menaces extérieures. Cette indice de protection siglé « IP » et relatif à l’étanchéité est établi par la Commission Électrotechnique Internationale (IEC). Pour résumer, l’indice se compose des deux lettres (IP) suivies de deux chiffres (ou d’un chiffre et / ou d’une lettre) qui caractérisent le degré de protection de l’enveloppe des matériels électriques.

Ces chiffres indiquent ainsi les conditions de conformité auxquelles l’enveloppe répond. Lorsque aucun critère n’est rencontré, le chiffre peut être remplacé par la lettre X et des lettres optionnelles peuvent être ajoutées. Comme vous pouvez le voir avec le tableau ci-dessous, un casque audio sport certifié IPX5 résiste aux projections d’eau à la lance. Si vous souhaitez un casque audio sport capable de vous suivre pendant une immersion temporaire ou prolongée sous l’eau il faudra opter pour un casque à l’indice IPX7 ou IPX8.

 

 

Une conception sport peut prendre en compte que vous fassiez du sport dans un environnement parfois hostile ou dans des conditions qui demandent une sécurité accrue. Certains casques audio adoptent ainsi un habillage réfléchissant afin d’augmenter votre visibilité si vous êtes un adepte du Running par exemple.

 

Les petits plus qui sont toujours bon à prendre

 

Si votre casque audio est dédié au sport, cela ne l’empêche pas d’être complet ou de proposer quelques fonctions supplémentaires intéressantes. La fonction mains libres n’est pas une obligation quand on souhaite se concentrer uniquement sur sa pratique sportive mais dans le monde ultra-connecté dans lequel on vit, il est parfois compliqué de se couper du monde. Et puis avant ou après l’effort, on peut toujours apprécier le fait de passer des coups de fil sans changer d’équipement.

 

 

Certains fabricants proposent également une application mobile à utiliser en parallèle avec votre casque. Certaines de ces applications sont basiques d’autres vous permettent de gérer vos playlists ou d’adapter le rythme de la musique en fonction de votre activité. En bref, encore une façon d’optimiser toujours un peu plus votre casque audio sport afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible.

 

 

Voilà, vous savez quels points regarder lorsque vous souhaitez vous équiper d’un casque audio pour une utilisation principalement sportive. Le « form-factor », le confort, la connectivité filaire ou sans fil, la technologie Bluetooth® exploitée, l’indice de protection, l’ergonomie ; tous ces points vous aident à choisir le casque audio sport idéal pour votre pratique sportive.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Haut
Partagez !