Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles > Goldring : des cellules phono en diamant…

Goldring : des cellules phono en diamant…

Si vous êtes un passionné du disque noir, alors la firme Goldring ne doit pas vous être étrangère ! Aujourd’hui, Cobra a le plaisir d’accueillir cette prestigieuse marque centenaire dans ses showrooms de Paris et Boulogne… Comme d’habitude, un petit rappel historique et une présentation de ses gammes s’imposent !

Cellules phono Goldring : 100 ans de tradition audiophile

La marque Goldring a été fondée au début du siècle dernier par les frères Scharf, plus précisément en 1906. Il faudra attendre 20 ans pour que le premier phonographe signé Goldring voit le jour : il s’appelait Juwel Electro Soundbox !

Goldring, depuis 1906…

 

Goldring n’est donc pas une firme anglaise, mais allemande ? Pas tout à fait… Au début des années 30 toute la société déménage à Londres ! C’est en Angleterre qu’elle connaît son véritable essor, et rencontre de nombreux succès mondiaux. Plusieurs cellules et platines de haute qualité seront ainsi produites, et les audiophiles du monde entier se rappellent les incontournables cellules phono modèles 500, puis 600, 700 et 900. La fin des années 80 sera marquée par quatre cellules très appréciées, dont certaines figurent encore aujourd’hui au catalogue de la marque (Eroica, Elite…). Il est également rassurant de constater que Goldring n’oublie pas ses premiers amours, en développant toujours des platines vinyles au cours de la décennie 2000-2010. Ainsi, à l’heure du numérique et de la musique sans-fil, Goldring nous gratifie des très respectables GR1 et GR2. En 2009, les séries de cellules MI et MC Goldring 2000 et Legacy font leur apparition : elles récoltent immédiatement les éloges de la presse internationale ! Avec plus de 100 ans d’expérience, et une équipe d’ingénieurs passionnés, Goldring perpétue la tradition lancée par les frères Scharf, au début du siècle dernier.

goldring-ateliers

 

Gamme de cellules MM

 

La gamme de cellules Goldring 2015 est composée de 3 séries : la série 1000 qui regroupe des cellules à aimant mobiles (MM), la série 2000 constituée de cellules à armature mobile (MI), et une série de 5 cellules à bobine mobile (MC). La série 1000 démarre avec les très abordables mais néanmoins performantes Goldring Elan et Goldring Elektra. Ces cellules MM au format standard 1/2 » disposent du même corps rigide, mais adoptent des diamants taillés différemment et des niveaux de sortie plus ou moins importants. Ainsi, si l’Elan se contente d’un diamant sphérique et d’un niveau de sortie de 5 mV, l’Elektra opte pour une pointe Elliptique et une tension de 7 mV. Cette dernière a obtenu une recommandation de la revue Hi-Fi Choice ! Viennent ensuite les Goldring G 1006, G 1012GX, G 1022GX et G 1042. Toujours en monture 1/2 », elles partagent le même corps surmonté du logo doré de la marque, le même aimant, et la même tension de sortie (6,5 mV). Cependant elles sont équipées de diamants différents : la 1006 reprend une pointe elliptique, quand la 1012GX propose un diamant Gyger II, la 1022GX un Gyger I, et la 1042 un Gyger S. Pour rappel, ces excellents diamants Fritz Gyger de type Fine Line ont été créés en 1987 dans le but d’imiter le burin gravant les masters…

goldring-cellules-gammes

 

Gamme de cellules MI

 

La série 2000 est quant à elle construite autour du principe MI (Moving Iron) : ce procédé permet d’obtenir un niveau de détail se rapprochant des cellules MC (Moving Coil), tout en conservant la tension de sortie élevée, et le diamant aisément remplaçable des cellules MM (Moving Magnet). Lancée en 2009, ces cellules Goldring partagent le même aimant SmCo en alliage de Samarium et de Cobalt, ainsi que le même cantilever Fer/Nickel et le même niveau de sortie de 6,5 mV. Les cellules Goldring 2100 et 2200 se voient pourvues de pointes Elliptique, quand la 2300 reprend le fameux diamant Gyger II. Les cellules 2400 et 2500 ajoutent quant à elles un corps métallique améliorant notamment la restitution du grave, et des diamants plus qualitatifs. La 2400 fait donc appelle à une pointe Vital (aussi appelée Ogura), et la 2500 à un diamant 2 SD de type Micro Line taillé au laser. Les performances sont exceptionnelles, comme le souligne la revue What Hi-Fi qui lui attribua la note de 5 étoiles lors de son banc d’essai. Toutes ces cellules MI sont utilisables avec des préamplis phono MM, en raison de leur niveau de sortie confortable.

cellules-goldring-packaging

 

Gamme de cellules MC

 

On trouve pour finir des cellules MC qu’il faudra impérativement associer avec un préampli phono MC ou un transformateur adapté. C’est vrai pour toutes les cellules MC Goldring, sauf la Eroica H qui avec 2,5mV, pourra convenir à un préampli MM. Elle est équipée d’un corps en Pocan (un plastique rigide de très haute qualité), et adopte un design interne spécifique associé à un puissant aimant néodyme permettant d’obtenir un trajet magnétique ultra court. La quantité de fer est réduite, et le poids s’en retrouve amoindri (seulement 5,5g). Le diamant ici utilisé est un modèle Gyger II. Quasi identique, la cellule Eroica LX dispose d’un niveau de sortie de 0,5 mV. Assez proche en ce qui concerne sa structure, la Goldring Elite marque pourtant un immense pas avant, principalement grâce à son redoutable diamant Gyger S, et grâce à sa bobine en argent à enroulement symétrique. Mais le mot de la fin revient à l’époustouflante Goldring Legacy, véritable vitrine du savoir-faire de la marque en matière de cellules phono. Le corps est fabriqué en alliage de magnésium et de métal, quand le contact avec le sillon est assuré par un diamant Vital fournissant un haut niveau de détail aux bobines en cuivre OFC enroulées à la main. Notez enfin l’aimant Néodyme/Fer/Boron, et l’amortissement de la pointe par un mélange de gommes…

goldring-legacy-packaging

 

Dans leurs gammes de prix respectives, les cellules Goldring figurent indiscutablement parmi les meilleures du marché, au même titre que des marques très prestigieuses comme Grado ou Ortofon. Retrouvez toutes les cellules Goldring dans le showrooms Cobra et sur le site internet Cobra.

N.B. : Goldring propose un service de réparation pour ses cellules MC : les diamants peuvent être remplacés en atelier, la cellule retrouvant ainsi toutes ses qualités sonores. 

goldring-réparation-cellules-1

6 thoughts on “Goldring : des cellules phono en diamant…

  1. Madame Monsieur,
    Je voudrais savoir si vous remplacer le diamant de la cellule Ortofon MC Quintet Black et au quel prix.
    Très cordialement.
    Pierre Lissitzov

          1. Bonjour,
            Merci pour vos infos , par contre quelle est la différence fondamentale entre une cellule à 60 euro et a 350 euro ?
            Cordialement
            Kraemer R.

          2. La sonorité 🙂 On gagne en détail, en spatialisation, en précision, en dynamique… C’est deux écoutes très différentes.

            Tout dépend de vos attentes, et de ce à quoi vous êtes habitué.

            Cdlt,

Laisser un commentaire

Haut
Partagez !