Vous êtes ici
Accueil > Casques Audio > Hommage à Joseph Grado

Hommage à Joseph Grado

Cobra souhaite rendre hommage à Joseph Grado, fondateur de la société éponyme, qui s’est éteint il y a 1 mois à l’age de 90 ans. Visionnaire, il est notamment reconnu comme l’inventeur de la cellule à bobine mobile… 

bandeau-blog-rip-grado

Grado Labs a été fondée en 1953, à Brooklyn, par Joseph Grado (1924-2015), fils d’un immigré sicilien. Aujourd’hui célèbre, la firme Grado est reconnue internationalement pour ses casques audio et ses cellules phono. Crédité comme l’inventeur de la cellule à bobine mobile, et détenteur de plus de 48 brevets, Joseph Grado était une véritable pointure de l’ingénierie audio.

Joseph Grado

Né à New York, Joseph Grado quitte le lycée professionnel -dans lequel il étudiait la fabrication de montres- à l’age de 16 ans. Il travailla ainsi pour Tiffany & Company, bijoutier de luxe depuis 1837, tout en prodiguant des cours du soir. Lorsqu’il découvrit la Haute-Fidélité au début des années 50, il rendit visite à Saul Marantz pour que celui-ci l’aide à améliorer les performances de son système audio. Impressionné par l’oreille en or de Joseph, Mr Marantz l’envoie dans la division Hi-Fi du businessman Sherman Fairchild, alors en manque d’inspiration.

L'usine Grado de Brooklyn

Avec la recommandation de Saul Marantz, Joseph parvient à gravir les échelons rapidement. Dès qu’il fut capable de concevoir un produit viable, il décida judicieusement de suivre sa propre route. Il réunit 2000$, et débute la production de cellules phono en 1953, avec comme seul atelier la table de sa cuisine ! Une cuisine qui sera donc la première maison de la firme Grado… Deux ans plus tard, Joseph Grado ouvre une modeste usine à Brooklyn, sur le site de l’épicerie qui appartenait jadis à son père né en Sicile. Jusqu’à maintenant, tous les produits Grado sont fabriqués dans cette petite usine de Brooklyn !

Un bras Grado en bois

A ses débuts, la société Grado fabriquait également des enceintes, des platines vinyles, et même des bras pour tourne-disque (son concept de bras en bois, décliné en plusieurs modèles, fut d’ailleurs acclamé par les connaisseurs). Mais en 1963, toutes les ressources de Grado étaient concentrées sur la création des meilleures cellules phono au monde. Grado Labs cesse en effet toute autre production pour les 21 années à venir.

Publicité Grado de 1964

En 1976, la conception des cellules phono atteint un tout autre niveau, et la première véritable cellule haut de gamme fut créée sous la tutelle de Joseph Grado, à travers sa gamme Signature. Hautement convoitées, ces cellules étaient les premières à flirter avec le millier de dollars ! En 1984, Grado étend sa ligne Signature avec une pièce de choix : un bras de lecture. Il fut si apprécié, qu’aujourd’hui encore, la firme reçoit des coups de téléphone pour savoir si un exemplaire ne traînerait pas dans un coin de l’atelier… Véridique !

Casque Joseph Grado Signature

A la fin des années 80, Joseph commence à développer ce qui deviendra très vite le premier vrai casque dynamique haut de gamme. L’introduction des casques Grado Signature sur le marché incarne un tournant majeur pour l’évolution du casque audio. La minutie et l’application de Joseph, combinées à près d’un demi siècle d’expérience dans la réalisation d’éléments audio de précision, impressionna les plus critiques audiophiles de l’époque.

Une fabrication à la main depuis 1953 !

Jamais un casque audio n’avait atteint des prestations aussi élevées : seuls les meilleurs systèmes d’enceintes pouvaient prétendre à une dynamique, un grave et une précision harmonique de si haut niveau. Encore une fois, il est a l’origine d’un nouveau segment, celui des Casques Audiophiles. Le nom de Joseph Grado trouva ainsi sa place en 1982 sur le Audio Hall of Fame, et résonnera à jamais dans les mémoires des audiophiles du monde entier.

John Grado et son fils Jonathan !

John Grado, son neveu, prend la tête de la société en 1990. Il est à l’origine des lignes de produits que nous connaissons aujourd’hui. John a inventé plus de 25 casques différents, et la série Prestige remporta plus de récompenses que toute autre gamme de casques au monde. Il s’en est passé du temps depuis l’époque où il balayait le sol de l’atelier, dans les années 60… Au début, John vit avec sa famille au dernier étage de l’usine de Brooklyn. Avec sa femme Loretta, il construit lui même ses casques audio sur un petit établi, chaque jour, pendant plusieurs années.

Les enceintes Grado Towers

Au même moment, il a l’idée de construire les Grado Towers : des enceintes de 1,80m de haut, dotées chacune de 32 transducteurs de RS1 contenus dans un coffret en bois. En raison du succès incroyable de ses casques, la maison Grado ne trouve pas un grand intérêt commercial à se relancer sur le segment des enceintes… Les Towers en restent au stade de prototype, sagement installées jusqu’à aujourd’hui dans la Chambre d’écoute Grado. Une chambre d’écoute que la revue Wired surnomme « The Magical room » !

Grado Magical Room...

Les casques audio en tête, John Grado n’oublie pas les racines de la marque, et s’attela à redesigner toute la gamme de cellules phono. Il s’inspire de son travail effectué sur les casques en bois de la série Reference, et applique ce concept aux cartouches phono. Le système d’amortissement imaginé élimine toutes les vibrations dans les circuits magnétique et électrique, ce qui permet au son analogique d’atteindre un niveau supérieur en terme de qualité.

Cellule Grado en bois série Reference

Les séries en bois Reference et Statement acquièrent très vite une excellente réputation au sein des vinylistes les plus exigeants. Ces cellules incarnent le plus grand pas avant depuis 30 ans en matière de reproduction sonore analogique, et reçoivent un Golden Note Award. John Grado poussa le remaniement de sa ligne de cellules jusqu’à la série Prestige, qui dispose certainement du meilleur rapport prix/performances au monde.

Casque intra Grado

John a fait passé les casques Grado d’une génération à une autre, en introduisant tous les casques qui sont aujourd’hui disponibles. En 2008, il donne naissance à la série « i », qui incarne la deuxième génération des casques Grado. Pour la première fois, il décide de créer un casque intra-auriculaire, pour répondre à la demande de ses fils Jonathan et Matthew. Cette paire d’intra voit le jour en 2011, et ses garçons le poussent à réaliser de nouveaux modèles, dont ils seront les cobayes privilégiés (iGi, GR8, GR10…) !

Grado, père et fils

Jonathan Grado est maintenant Vice Président du marketing pour Grado Labs : « j’ai grandi au denier étage de l’usine Grado », « je travaille donc maintenant avec des gens qui m’ont connu toute ma vie ». A la mi 2014, Jonathan se voit confié une mission de la plus haute importance : lancer la série « e », qui n’est autre que la troisième génération de casques Grado. Bien qu’esthétiquement similaire à l’ancienne, cette nouvelle fournée profite pourtant d’un remaniement en profondeur : tout a été amélioré !

Joseph "Golden Ear" Grado en pleine écoute !

En 2015, Joseph Grado, fondateur historique de la marque et ténor talentueux à ses heures, s’éteint à l’age de 90 ans. Il laisse derrière lui un riche héritage audiophile, et une enseigne qui figure parmi les plus respectées dans son domaine. Son neveu John et son petit-neveu Jonathan comptent bien perpétuer cette tradition familiale ! « Quand quelqu’un achète un casque signé Grado, il devient membre de la famille ».

RIP Joseph Grado (1924 - 2015)

Une bonne partie des informations recueillies pour cet article ont été traduites de l’anglais par mes soins. Vous pouvez retrouver le texte original, rédigé dans la langue de Shakespeare, sur le site du constructeur. 

2 thoughts on “Hommage à Joseph Grado

  1. Passé à l usine de Brooklyn l an dernier
    Comme sur la photo
    Difficile de savoir qu une usine se cache derrière la porte
    Accueil sympathique de la famille Grado
    Même pour un accessoire
    Beau matériel pas fabriqué en Asie à la chaîne

Laisser un commentaire

Haut
Partagez !