Vous êtes ici
Accueil > Casques Audio > KEF M500 vs B&W P5 : un duel de nomades au sommet !

KEF M500 vs B&W P5 : un duel de nomades au sommet !

Fermement ancrés dans l’univers Haute Fidélité, B&W et KEF ont créés certaines des enceintes les plus mythiques de la galaxie audio… La confrontation entre leurs 2 casques fétiches étaient donc inévitable. Voici ce qu’on en pense !

KEF M500 vs B&W P5

Avec son P5, B&W avait fait une entrée très remarquée sur le segment du casque nomade haut de gamme, et obtenu un succès quasi fulgurant. Aujourd’hui, le tout récent KEF M500 souhaite marcher sur ces plates bandes… Qu’en est-il dans les faits ?

Casque supra-auriculaire KEF M500Comme le B&W P5, le casque Kef M500 propose un excellent niveau de finition, alliant le métal et le cuir, ainsi q’un très bon confort malgré une conception supra-auriculaire. Les mousses épousent parfaitement les oreilles, et l’arceau est réglable en hauteur pour s’adapter à toutes les morphologies. D’aspect robuste, il n’en est pas moins élégant… Mais c’est aussi et surtout par sa sonorité que ce Kef M500 brille le plus ! Testé avec un iPhone 4, il a su tirer tout le potentiel des fichiers MP3 et WAV que nous lui avons soumis. Sur l’album d’Adèle, 21, les voix sont parfaitement retranscrites, avec onctuosité et précision. Le grave est bien tendu, et n’influe pas sur l’intelligibilité des autres registres. Si bien, que la ligne de basse et la grosse caisse de Miseducation Of de Lauryn Hill ont ici trouvé de quoi exprimer toute leur portée. De son côté, l’aigu est bien maîtrisé, sans aucun effet de sifflement. Ok, ce registre n’a pas l’aération d’un casque ouvert, mais il demeure très défini et ne tombe jamais dans l’agressivité.

Casque supra-auriculaire B&W P5

Plus sage en terme de design, le B&W P5 propose une sonorité assez différente, notamment en ce qui concerne la restitution du registre aigu. Celui-ci s’impose comme plus défini, plus incisif, et finalement, un peu plus mis en avant que sur un M500. Cela confère au P5 une sonorité plutôt « claire », d’autant que le grave reste discret et merveilleusement dompté. C’est propre, vif, bien articulé… Du B&W tout craché ! Le médium est quant à lui légèrement en retrait par rapport à l’aigu : cela contribue à l’obtention de cette esthétique sonore très fine et volatile qui a fait son succès. Les amateurs de Jazz, de Musique Classique ou de styles très fouillés apprécieront cette sonorité si particulière ! A ce propos, nous avons été éblouis par la splendide restitution de l’album Aurora d’Avishai Cohen, dans lequel chaque instrument nous parvient avec un réalisme et une précision tout à fait remarquables. Enfin, côté confort, rien à redire : les coussinets à mémoire de forme s’adaptent bien aux oreilles, et le poids de 195 grammes demeure extrêmement raisonnable.

Difficile de choisir un vainqueur… Cependant, en fonction de vos affinités musicales, vous pourrez aisément déterminer le casque qui vous conviendra le mieux. En effet, si les amateurs de Jazz, de Classique, ou de musique Acoustique préféreront sans doute le B&W P5, les auditeurs appréciant l’éclectisme pourront compter sur la polyvalence, la douceur et la prestance du KEF M500.

N.B.1 : Les deux casques embarquent un micro et une télécommande compatibles iPod/iPad/iPhone.

N.B 2 : Vous possédez l’un de ces casques, n’hésitez pas dire ce que vous en pensez dans un bref commentaire 🙂 !

 

Tracklisting :

Avishai Cohen – Aurora
Lauryn Hill – The Miseducation Of
Adèle – 21

Haut
Partagez !