Vous êtes ici
Accueil > Haute-Fidélité > Améliorer le son d’un ordinateur Mac/PC ?

Améliorer le son d’un ordinateur Mac/PC ?

Avec l’avènement des fichiers audio HD, et des services de streaming en haute-qualité comme Qobuz, nos bons vieux Mac/PC ont très vitre montré leurs limites dans le domaine purement audio. Heureusement, des solutions simples existent, et permettent à tous les budgets de transformer un Mac/PC en une véritable plateforme de diffusion audiophile.

Améliorez le son d'un PC/MAC

L’équipement audio intégré dans les Mac et PC reste très médiocre : du convertisseur à l’horloge, en passant par le chipset audio. C’est pourquoi les possesseurs de fichiers HD cherchent par tous les moyens à s’affranchir des limites de leur ordinateur. Et ne parlons même pas des haut-parleurs intégrés, qui n’en portent que le nom ! Voici en 3 points comment tirer le meilleur de votre Mac/PC…

1-Utiliser un convertisseur DAC.

Dans les entrailles d'un DAC...La première choses à faire est de contourner les éléments « limitants » de votre ordinateur, afin qu’ils n’aient aucune incidence sur le signal audio. Pour cela, la meilleure solution, tant en terme de coût, que de performances, reste l’ajout d’un DAC externe. Le plus important pour vous est de sélectionner un DAC doté d’une entrée USB asynchrone, afin que le Master Clock ne soit plus l’horloge intégrée dans l’ordinateur, mais bien celle du convertisseur. On bénéficie ainsi d’une synchronisation optimale, d’un très faible jitter (effet de gigue), et d’un signal dénué de toute pollution.

Connectique d'un M1 DAC (Asynchrone) Optez également pour un DAC capable de prendre en charge les plus hauts taux d’échantillonnage actuels, à savoir 192 kHz sur 24 Bits (les fichiers en 384kHz sur 32 Bits ne sont vraiment pas courants !!). Vos fichiers HD seront ainsi restitués sans aucune altération (ni compression, ni conversion, ni détérioration, ni coloration), et vous pourrez entendre toutes les nuances de votre enregistrement, telles qu’elles ont été capturées en studio. Autre élément plutôt important : évitez de choisir un DAC auto-alimenté par USB ! La tension doit être régulée par plusieurs circuits, ce qui tend à chahuter la stabilité du signal, et ainsi générer une écoute moins précise.

Transformateur torique du MDX600Notez qu’en comparaison d’un bon DAC, une carte son de type « studio » ou « audiophile » ne fait pas forcément une grande différence sonore. Notez aussi que rajouter une carte son en plus d’un DAC n’a quasiment aucun effet sur le rendu final (la carte son ne jouant quasiment aucun rôle si un DAC avec entrée USB asynchrone est connecté). Relevons également que les fonctions de sur-échantillonnage proposés par certains DAC n’ont ici que peu d’intérêt… La devise : mieux vaut un bon fichier bien converti, qu’un mauvais fichier bien sur-échantillonné (certains algorithmes sont douteux, d’autres moins) !

A retenir donc : les 3 éléments clefs à surveiller sont le port USB asynchrone, le taux d’échantillonnage accepté en entrée, et le type d’alimentation utilisé.

2-S’équiper d’enceintes performantes.

Connectique d'une enceinte amplifiée Un DAC, c’est bien. Mais si vous n’avez pas de système audio (chaîne Hi-Fi, enceintes actives…), ça ne sert rigoureusement à rien ! D’où la nécessité de trouver une paire d’enceintes capable de restituer avec précision le signal qui lui sera fournit par le DAC. La grande majorité des convertisseurs sont dotés de sorties analogiques RCA (voire XLR pour les plus haut de gamme), ce qui autorise une association aisée avec la plupart des enceintes multimédia ou studio. Et pourquoi pas avec une belle enceinte iPod/iPhone Premium comme celles élaborées par B&W, Geneva, Marantz ou Denon (double utilisation !)…

ampli_enceinteL’encombrement étant en général un facteur important dans une écoute de type « bureau », nous avons opté pour des enceintes actives (comprenez par là qu’elles sont amplifiées, et qu’elles ne nécessitent l’ajout d’aucun élément supplémentaire), même si l’utilisateur conserve la possibilité de brancher son DAC au système audio du salon. Ainsi, préférez des enceintes amplifiées ou bi-amplifiées avec une large bande passante, conçues par des grands noms de la Haute-Fidélité. Evitez surtout les packs « tout fait » de certains constructeurs qui n’ont jamais versés dans le domaine audio.

Système 2.1 amplifié Cabasse Stream 3 Des packs 2.1 compacts comme les Cabasse Cinéole, Stream 3 ou Boston XS Digital sont également adaptés à une telle configuration, et couvrent une bande passante plus large, avec une réponse bien meilleure dans le grave ! Cela peut être très utile lorsque l’ordinateur est la source d’écoute musicale n°1 du foyer. On garde aussi la possibilité de connecter sa TV sur le même système : certes, c’est hors sujet, mais ce n’est pas négligeable ! Enfin, n’oubliez pas que certaines enceintes proposent des fonctionnalités très intéressantes, qui ajouteront une note de polyvalence à votre système. Vous pourrez par exemple streamer directement le contenu audio d’un smartphone ou d’une tablette sur vos HP.

A retenir donc : les 3 éléments clefs à surveiller sont la conception (amplifiée ou mieux, bi-amplifiée), la connectique en entrée, et la nécessité ou pas d’avoir un caisson de grave.

3-Ecouter sa musique au Casque.

Un casque ouvert : le HD800L’alternative au couple DAC/Enceintes n’est autre que l’association Ampli casque/Casque. Ce système est recommandé pour une écoute intimiste, ou encore pour obtenir une acoustique optimisée (ce qui n’est pas du tout le cas de votre pièce). En effet, c’est ici le gros avantage des casques ! Pour l’écoute de fichiers à la maison (qui plus est si ils sont HD), préférez un casque Hi-Fi de conception ouverte (ou semi ouverte), qui permet un meilleur écoulement de l’air, et donc des basses souvent plus fermes, et un aigu mieux aéré.

Ampli casque Classe A : le Beyer A1 Mais même avec cela, les possesseurs de casque audio n’obtiennent pas une sonorité satisfaisante lorsqu’ils sont directement connectés à la sortie mini-jack de leur ordinateur Mac/PC. C’est là que l’ampli casque intervient. Il permet de fournir au casque un signal de niveau confortable, quasi indépendamment de l’impédance du casque. La sonorité devient plus dynamique, plus solide, plus volumineuse, mieux spatialisée… Et il apporte en sus une petite touche  « organique » à vos écoutes (type « gros son » classe A), en raison de la légère coloration qu’il génère : cela peut être très agréable avec des fichiers numériques HD, mais tout dépend de ce que vous recherchez…

Ampli casque avec entrées numériquesEn effet, si vous êtes en quête du son le plus précis possible (et pas du son le plus flatteur), pourquoi ne pas opter pour un ampli casque avec des entrées numériques (USB, coaxial, optique) ? Vous vous affranchissez ainsi du convertisseur intégré à votre ordinateur, pour exploiter celui du DAC présent dans l’ampli casque. Dans ce domaine, les NuForce Icon HDP, et ProJect Head Box DS font figure de maître-étalon. Ce dernier embarque d’ailleurs une entrée USB asynchrone.

A retenir donc : la conception du casque (ouvert ou semi-ouvert), le type de sonorité souhaité (précise ou chaleureuse), et la connectique en entrée de l’ampli casque.

La solution de la carte son reste réservée aux utilisateurs ayant besoin de nombreuses entrées/sorties. Pour ce qui est des plateformes musicales : elles représentent une excellente solution pour lire à distance les fichiers HD stockés sur ordinateur, et accéder à différents services de streaming. Elles sont donc recommandées si vous avez déjà un solide système Hi-Fi !
Pour les autres, le duo DAC/Enceintes actives reste le choix le plus judicieux ! Rappelons que la qualité du fichier original est déterminante : choisissez donc des fichiers bien encodés, au minimum en 16Bits/44,1kHz, et qui n’ont pas subi de sur-échantillonnage (convertir un fichier 16/44 en 24/192 a plus d’effets négatifs que positifs). Enfin, les plus intimistes d’entre vous (et ceux qui possèdent déjà un casque haut de gamme) opteront pour une écoute au casque, magnifiée par un bon ampli.

-Retrouvez une sélection des meilleurs convertisseurs DAC !

-Accédez à tous nos Amplis casque !

-Découvrez aussi nos meilleures enceintes multimédia !

2 thoughts on “Améliorer le son d’un ordinateur Mac/PC ?

  1. mon DAC distant du MAC est connecté à ma chaine HiFi je lui transmet la musique via une borne Air Play, qu’en pensez vous? puis-je améliorer un chainon?

    1. Bonjour,

      Si je comprends bien votre système est le suivant : PC vers borne airplay vers dac vers ampli.

      Dans ce cas, votre système est déjà optimal… A moins que vous désiriez changer d’ampli ou de convertisseur…

      A dispo pour en discuter plus longuement 😉

      Cdlt,

Comments are closed.

Haut
Partagez !