Vous êtes ici
Accueil > Tests et Vidéos > Test Blu-ray – Star Wars: Épisode VI – Le Retour du jedi

Test Blu-ray – Star Wars: Épisode VI – Le Retour du jedi

Troisième et dernière partie de notre test spécial « Trilogie Star Wars« . La configuration d’essai reste inchangée.

Test Blu Ray le retour du jedi

Image

 

Certains d’entre vous se seront peut-être étonnés du délai un peu allongé de ce test.
La raison en est simple et concerne directement l’image de l’épisode VI.
Lors de notre test, nous avons été tellement surpris de la faiblesse de certaines images que nous nous sommes demandés si notre édition n’était pas défectueuse.

Et bien… NON ! Avec un autre exemplaire du Blu-ray, le résultat est bien le même.

Si, comme la plupart des tests parus sur d’autres sites, nous reconnaissons bien des qualités au Retour du Jedi, nous avons aussi du mal à comprendre comment certaines images de la lune boisée d’Endor (la planète des Ewoks) peuvent être aussi peu définies.

Ainsi lors de la rencontre entre la princesse Leia et un Ewok, la précision est tout d’abord parfaite (63’12 »), puis sur le plan suivant (64’36 »), c’est tout simplement catastrophique (pour un Blu-ray bien entendu).

Regardez encore quand ils décident de s’en aller (66’14 »), avez-vous l’impression de voir de la HD ?
Pourtant le plan suivant avec Dark Vador (66’40 ») semble tout droit sorti d’un film tourné cette année.

Et c’est bien là le cœur du problème sur cet épisode : les  »scènes de planètes »n’ont pas bénéficié du même traitement que les scènes spatiales, qui sont souvent exceptionnelles.

D’autres exemples ?  Le visage de Han Solo à 62’23 », C-3PO dans les airs à la 75ème, ou les plans à 54’30 », 65’27 »ou encore à 71’58 ».
Et essayez de discerner le visage de C-3PO à la 76ème minute !
Ce grain, ce flou et ces contrastes bouchés font un peu trop MPEG-2 à notre goût.

Soyons francs,  le reste est plutôt de haut niveau, mais passé un télécinéma instable à l’arrivée de Vador (4′) et un petit flou (8’10 »), ce transfert HD ne fait souvent que mettre en évidence les textures pas toujours très heureuses des soldats cochons gamoréens (6’45 ») ou de l’espèce de  »singe-lézard rieur » Salacious Crumb au pied de Jabba (9’50 ») qui nous rappelle que nous sommes juste un an avant la sortie des Gremlins. Idem pour les images de synthèse rajoutées par George Lucas en 1997. Les chanteurs (12’40 ») ne sont pas non plus un exemple d’intégration parfaite.

Et que dire des hologrammes (49′) hyper modernes comparés à la qualité VHS des afficheurs impériaux (111′) ? Ou encore du Faucon (Condor) Millenium… en dessin à 52’22 » ?

Et puis la Haute Définition révèle parfois la sale mine des certains acteurs (Mark Hamill à 30′), un léger coup de vieux (Harrison Ford après sa dé-carbonisation à 19′), un maquillage un peu forcé (Anakin Skywalker à 134’47 »), ou un artifice de jeu (larmes de Luke à 121’50 » puis plus de larmes à 122′).

Redisons-le. C’est sur les scènes dans l’espace que cet opus montrent ses belles qualités, avec par exemple un magnifique contraste noir/blanc/rouge lors de l’arrivée de Vador sur la nouvelle Étoile de la Mort à la 38ème minute.

Notons aussi le reflet sur le noir ultra profond du casque  »vadorien » (56’50 ») ou encore les vaisseaux plus  »texturés » que jamais (86’55 »).

Install star-wars

Son

 

Cette fois, c’est tout le contraire de la section image. Le Retour du Jedi est assurément l’épisode qui jouit du meilleur son (en VO, encore une fois).

Après le thème de départ à la dynamique tonitruante, on profite à fond de la voix caverneuse de Dark Vador et on remarque que James Earl Jones (doubleur de la VO) a changé l’accent du personnage au fil des épisodes. A 36’50 », l’explosion magnifiera les qualités de votre caisson comme ce fut le cas sur notre Onkyo SKW-938 THX.

Les tweeters de vos enceintes devront supporter la charge de combats au sabre laser bien plus dynamiques que dans l’épisode IV (108’45 »).

Le summum étant atteint lors de la course de motos aériennes (58’30 ») avec des effets en tous genres, des aigus maîtrisés sur les tirs lasers, et une spatialisation qui ne se fait jamais au détriment de la précision.
Cette scène a d’ailleurs encore très belle allure, 30 ans après, grâce à des décors de séquoias très définis, une belle intégration des trucages, et une sensation de vitesse incroyable !

Les thèmes musicaux de John Williams n’ont jamais été aussi beaux, surtout lorsqu’ils se font plus lents et plus sombres pour marquer le choix difficile de Luke Skywalker.

Le son est vraiment le grand point fort de cet épisode, et la présence de Tomlinson Holman comme ingénieur du son au générique de fin (vous savez après la danse des Ewoks et l’apparition de Kenobi, Yoda et Anakin – Hayden Christensen – Skywalker) n’y est sans doute pas pour rien (131’30 »).

Il est tout simplement l’inventeur du procédé Lucasfilm THX (Tomlinson Holman eXperiment), qui fut déployé pour la première fois sur cet épisode VI – Le Retour du Jedi.

 

 

Technique

 

Titre original : Star Wars : Episode VI – Return of the Jedi

Titre français : La Guerre des Étoiles : Épisode VI – Le Retour du Jedi

Format cinéma : Cinémascope 2.35

Transfert vidéo : AVC 1080p

Version sonores : Français DTS 5.1

Anglais DTS-HD Master Audio 6.1 (Discrete)

Anglais Audiodescription

Anglais pour sourds et malentendants

Espagnol Dolby Digital 5.1

Portugais Dolby Digital 5.1

Sous-titres: Français, anglais, néerlandais, portugais, finnois, norvégien, suédois, danois.

 

Haut
Partagez !