Vous êtes ici
Accueil > TV, Écrans Full HD / 4K / 8K > La 3D dans tous ses états : précisions sur les technologies actives et polarisées (Partie III).

La 3D dans tous ses états : précisions sur les technologies actives et polarisées (Partie III).

Partie 3 : Quelle technologie pour vos envies ?

Suite et fin de notre dossier 3D, dans lequel nous avons déjà abordé les différents principes de fonctionnement et les points forts respectifs des deux technologies.

Alors si même avec cela, vous êtes toujours dans le flou, nous vous proposerons dans ce troisième chapitre d’aborder la question suivante : quelle 3D pour quelle besoin ? En effet, selon votre utilisation, telle ou telle technologie devra (ou devrait, on vous laisse quand même le choix…) être privilégiée. Nous vous livrerons donc ici nos impressions en toute franchise et de façon – presque – dépassionnée, pour que votre choix soit le plus judicieux possible.

Les amateurs de technicité sont quasiment unanimes : vous obtiendrez la meilleure définition d’image et le meilleur rendu 3D avec la technologie active. L’actif offre un affichage Full HD, avec une excellente profondeur et une impression de relief très prononcée. La luminosité est réduite, mais des réglages précis peuvent compenser cette baisse liée aux filtres qui équipent les lunettes. Ceci étant dit, tous les téléviseurs actifs ne détiennent pas les mêmes caractéristiques, et certains écrans affichent un léger crosstalk (dédoublement de l’image), à mettre en relation avec leur temps de réponse élevé. Il faudra donc bien choisir votre écran ! Un petit indice pour la route : regardez du côté de Panasonic par exemple…  Attention aussi au poids des lunettes, qui devient fatiguant au bout d’une ou deux heures, et qui rebutera certainement les plus jeunes spectateurs. La 3D active est donc réservée aux technophiles recherchant la meilleure qualité d’affichage actuelle, et disposant d’un budget assez conséquent. Mais les papas les plus égoïstes pourront, bien entendu, aussi trouver leur bonheur…

Les familles, nombreuses ou pas, pourront aussi profiter d’un rendu 3D de qualité grâce à la technologie polarisée. Les paires de lunettes sont vendues à un prix dérisoire (ce n’est pas le cas des actives), et chaque membre de la fratrie pourra avoir sa propre monture. Les séances devant votre écran deviennent donc particulièrement conviviales, avec cette touche immersive qui fait cruellement défaut aux contenus 2D. De plus, vous n’aurez pas à systématiquement surveiller vos enfants pour que ceux-ci ne cassent pas les lunettes. Vu le prix, il vous suffira d’en racheter une autre ! De plus, la légèreté des montures autorise une utilisation plus agréable, sur un laps de temps plus long. Pour faire court, disons que la 3D passive est plus agréable, moins contraignante, moins coûteuses, mais aussi, un peu moins impressionnante. En effet, la définition est divisée par deux, et le relief un peu moins prononcé. Le rendu final reste tout de même d’excellente facture, avec une luminosité supérieure par rapport aux TV actifs. Autant dire qu’avec tout cela, les « family men » ont vite fait de se décider !

La 3D sans lunettes n’arrivera pas, selon les experts de la discipline, avant 4 ou 5 ans dans nos salons. Il est donc inutile d’attendre, du moins dans les années qui suivent, l’arrivée d’un téléviseur de ce type à un prix abordable pour le grand public. L’achat d’un écran 3D actif ou polarisé est donc tout à fait justifié à l’heure où nous écrivons ces lignes. Cette technologie n’a rien d’un gadget, et peut littéralement métamorphoser votre perception du cinéma à la maison… Le relief, ça claque !

Nos 5 écrans témoins pour ce dossier étaient le Panasonic TX-P50VT30 (plasma actif), le Samsung UE46D7000 (led actif), le Sony KDL-55EX720 (led actif), le LG 50LW5500 (led polarisé), le Philips 47PFL7606 (led polarisé).

Haut
Partagez !